1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Euronext-Les syndicats inquiets de la situation, l'AMF attentive
Reuters12/05/2015 à 10:04


* La réorganisation d'Euronext suscite l'inquiétude des salariés à Paris * Toute la partie opérationnelle va être affectée-Syndicaliste * Les syndicats redoutent un rapprochement avec un autre groupe * L'AMF a rencontré à leur demande les représentants des CE * Une AG des salariés ce mardi midi par Alexandre Boksenbaum-Granier PARIS, 12 mai (Reuters) - La réorganisation d'Euronext ENX.PA suscite remous et inquiétudes à Paris parmi les salariés du groupe qui doivent se réunir en assemblée générale ce mardi midi et dont les représentants ont été reçus récemment par l'Autorité des marchés financiers (AMF). L'opérateur boursier, qui a annoncé la semaine dernière une progression de sa marge au premier trimestre ID:nL5N0XX1C3 , a engagé des discussions avec les syndicats sur la restructuration de son activité en France. Il vise 80 millions d'euros d'économies en rythme annualisé et une marge d'Ebitda proche de 53% d'ici fin 2016, objectifs relevés fin février. ID:nL5N0VZ140 Le groupe envisage de supprimer en France une centaine de postes, environ un tiers des effectifs, en créant en parallèle 25 emplois, et de réduire au niveau de l'ensemble du groupe 25% à 30% des effectifs tout en effectuant des recrutements ciblés. "C'est une réorganisation qui se situe au niveau du groupe, car l'entreprise se transforme globalement avec deux objectifs : adapter l'organisation du nouvel Euronext, détaché de NYSE et sans le Liffe, et la rendre compétitive", a déclaré à Reuters un porte-parole du groupe pan-européen. Après avoir racheté NYSE Euronext en 2013, la Bourse américaine Intercontinental Exchange (ICE) ICE.N a scindé Euronext du nouvel ensemble en introduisant en Bourse l'opérateur pan-européen en juin 2014. "Le processus de consultation suite au projet de réorganisation en France a démarré. Le dialogue social se déroule avec un calendrier déterminé en accord avec les partenaires sociaux", a ajouté le porte-parole d'Euronext. "ON PRÉPARE LA MARIÉ" De leur côté, les syndicats s'inquiètent de l'ampleur de cette réorganisation et de ses conséquences potentielles. "Toutes les fonctions sont touchées, y compris dans la salle de surveillance des marchés. Toute la partie opérationnelle va être affectée avec ce plan", a expliqué une source syndicale à Reuters. Les syndicats craignent que la direction de l'opérateur boursier cherche à préparer le groupe à un rapprochement avec une autre entité européenne. "On prépare la mariée", a déclaré à Reuters une autre source syndicale. Euronext Paris, qui abrite également le siège opérationnel du groupe pan-européen, a annoncé en novembre 2014 son déménagement à la Défense (Haut-de-Seine) à compter du deuxième trimestre 2015. DÉPART DE DOMINIQUE CERUTTI Les conditions du départ de Dominique Cerutti, l'ancien directeur général et président du directoire d'Euronext, retient également l'attention du personnel. Ce dernier a quitté ses fonctions mardi dernier alors qu'il devait initialement quitter le groupe à la mi-juillet pour devenir PDG d'Altran ALTT.PA . ID:nL5N0XW4TH "Nous aimerions suspendre ce plan, sinon on va droit dans le mur", a ajouté cette même source syndicale. "Il y a des interrogations sur la capacité à absorber la charge de travail. L'environnement est difficile, on nous annonce un déménagement hors de Paris, il y a un plan de suppressions de postes et le capitaine s'en va", résume cette source. L'AMF a déclaré à Reuters qu'elle serait attentive au choix du successeur de Dominique Cerutti, une nomination que l'Autorité devra valider comme les autres membres du collège des régulateurs auquel Euronext est soumis (régulateurs belge, britannique, néerlandais et portugais). En attendant de trouver un remplaçant à Dominique Cerutti, Jos Dijsselhof, jusqu'à présent responsable des opérations d'Euronext, a été nommé directeur général et président du directoire par intérim de l'opérateur boursier. Dans ce contexte, les représentants des salariés ont souhaité s'entretenir avec l'AMF qui a confirmé avoir rencontré à leur demande les représentants des comités d'entreprise du groupe, sans donner plus de détail. "L'AMF s'est montrée très attentive sur les dangers potentiels liés à la réduction des effectifs", a cependant indiqué à Reuters une source syndicale, signalant l'attention portée par l'AMF aux récents incidents techniques de l'opérateur. Euronext a rencontré plusieurs problèmes ces derniers mois, en particulier sur des produits dérivés, l'ayant contraint à suspendre leur diffusion et certaines transactions de quelques minutes à plus d'une heure, rappelant une série d'incidents ayant émaillé l'année 2011. Interrogé à ce sujet, Euronext a déclaré que le groupe faisait régulièrement évoluer ses systèmes informatiques pour rester à la pointe des technologies, tout en reconnaissant que ces évolutions pouvaient occasionner des incidents. L'opérateur a assuré avoir apporté les corrections nécessaires. (Alexandre Boksenbaum-Granier)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.41%
Euronext Paris -0.94%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer