1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Eurofins : retrouve de l'allant en ce début d'année
Cercle Finance18/01/2019 à 13:19

(CercleFinance.com) - Valeur de croissance dont la réputation n'est plus à faire, l'action du groupe de bioanalyse Eurofins tenait ce midi, et de loin, la tête des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 (+ 1,5%) en s'adjugeant environ 8%. A 355 euros, ce titre, qui jusqu'à la fin de l'été 2018 se traitait non loin des 500 euros, tente de rebondir sur les 320 euros où il était tombé peu avant Noël.

Que se passe-t-il ? On peut parier que la 'cote d'amour' du groupe auprès des analystes financiers est en train de remonter. Selon son agenda, Eurofins était présent à un événement organisé à Lyon, les 10 et 11 janvier, par le bureau d'études Oddo BHF. Puis il a été représenté, le 16 janvier, à un 'séminaire' organisé à Londres par Berenberg, autre bureau d'analyse.

Il semble d'ailleurs que Berenberg vienne de publier une note de recherche au positif sur la valeur. Les titres sont généralement sensibles aux appréciations des analystes, tout comme d'ailleurs la direction d'Eurofins. On peut ainsi trouver le site Internet du groupe une lettre de huit pages datée du 26 novembre dernier : adressé à Morgan Stanley, qui venait de publier une note peu enthousiaste, ce courrier revient en détail sur les points de désaccord du groupe avec l'argumentaire de Morgan Stanley.

Cela étant, Eurofins n'a pas beaucoup de souci à se faire : parmi la douzaine de bureaux d'études qui suivent l'action, près d'une dizaine sont d'avis d'acheter le titre ou de renforcer la ligne, seuls deux étant vendeurs. Si en trois mois de marchés boursiers difficiles, l'objectif moyen est revenu d'environ 530 vers 490 euros, il reste supérieur au cours actuel de plus de 35%.

De plus, l'action Eurofins fait aussi partie des valeurs de croissance étrillées ces derniers mois en raison des révisions en baisse des prévisions macroéconomiques. Or les titres 'growth' tendent maintenant à revenir en grâce à mesure que le risque de la récession ne semble plus si redoutable.

De ce point de vue, le groupe a des arguments à faire valoir. Alors qu'il était de l'ordre du milliard d'euros en 2012, son CA, dopé autant par une robuste croissance organique que par de nombreuses acquisitions, frôlait les trois milliards d'euros en 2017. La direction vise en 2018 un chiffre de quatre milliards, en données proforma, avant cinq milliards en 2020. Notons d'ailleurs qu'elle a relevé certaines prévisions en octobre dernier.

Les résultats ne sont pas en reste puisque le bénéfice par action de base a été multiplié par plus de 11 entre 2005 et 2017. De 12,7 euros en 2017, il est anticipé par le consensus vers 15 euros en 2018 avant 19 euros en 2019.

A suivre sur l'agenda d'Eurofins : la publication des ventes et des résultats de 2018, le 5 mars prochain, date qui doit cependant être confirmée.

EG

Valeurs associées

Euronext Paris +0.76%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 18/01/2019 à 13:19:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer