1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Essar confirme la vente de la filiale pétrolière à Rosneft
Reuters16/10/2016 à 16:27

ESSAR VEND SA FILIALE PÉTROLIÈRE À ROSNEFT

GOA, Inde (Reuters) - Le groupe indien surdendetté Essar a confirmé samedi la vente d'une participation de 98% dans sa filiale Essar Oil à un consortium emmené par le géant pétrolier russe Rosneft, qui s'assure ainsi une tête de pont sur marché des carburants à la plus forte croissance dans le monde.

Rosneft et ses associés - le courtier européen Trafigura et le fonds russe United Capital partners (UCP) - verseront 10,9 milliards de dollars (9,94 milliards d'euros) pour les actifs d'Essar dans le raffinage et la distribution. Deux autres milliards seront payés pour l'achat du port de Vadinar, dans l'Etat du Gujarat, et de certaines structures d'import-export.

La part de Rosneft sera de 49% et Trafigura et UCP se partageront à égalité le reste.

Essar Oil exploite sur la côte ouest de l'Inde une raffinerie de pétrole de 400.000 barils par jour (bpj) et écoule sa production dans 2.470 stations-services à travers le pays.

Le pétrolier indien fait partie du conglomérat contrôlé par les frères Ruia, des milliardaires sous la pression de créanciers qui exigent d'eux qu'ils réduisent un endettement évalué par certains analystes à plus de 14 milliards de dollars.

L'accord a été finalisé après la visite en Inde du président russe Vladimir Poutine, qui a rencontré le Premier ministre indien Narendra Modi à Goa.

La banque russe VTB a par ailleurs fait savoir qu'en parallèle elle prêterait à Essar 3,9 milliards de dollars en vue d'une restructuration de sa dette.

(Douglas Busvine et Denis Pinchuk; Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer