Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Eramet, plus forte hausse du SBF 120 à la mi-séance du mercredi 20 janvier 2021
AOF20/01/2021 à 16:28

(Crédits photo : Eramet -  )

(Crédits photo : Eramet - )

(AOF) - ERAMET (+6,71% à 45,78 euros)

Le groupe minier rebondit vivement ce mercredi, portant ses gains à 3,52% sur une semaine et à 6,13% depuis le début de l'année. La semaine dernière, Eramet avait été pénalisé par les déboires de sa filiale calédonienne.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Leader mondial des métaux d'alliages, notamment le manganèse et le nickel, et de la métallurgie haut de gamm ;

- Fortes positions mondiales dans ses quatre activités, pesant 3,67 Mds€ : manganèse (par le biais de sa filiale Comilog, , 48 % du chiffre d'affaires), nickel (21 %), alliages et aciers spéciaux à hautes performances (23 %) et sables minéralisés ;

- Modèle d'affaires : à partir d'un positionnement sur toute la chaîne des métaux, de l'exploration minière à la transformation, élargissement des positions de leader dans les métaux d'alliage, renforcement de la métallurgie haut de gamme, diversification vers les métaux spéciaux et amélioration de la performance opérationnelle ;

- Capital contrôlé par l'Agence des participations de l'Etat (25,6 %), le BRGM (1,3 %), la STCPI (4 %,6,9Société Territoriale Calédonienne de Participation Industrielle, détenue par les provinces néo-calédoniennes) et la famille Duval (37 %), Cristel Bories étant PDG du conseil d'administration de 17 membres ;

- Bilan alourdi par la perte accusée en 2019, d'où une dette de 113 % des capitaux propres mais trésorerie de 1,9 Md€ à fin juin 2020.

=/ Enjeux /=

- Stratégie focalisée sur : redressement de la SLN calédonienne, croissance dans le manganèse, les sables minéralisés et le nickel PlG Iron, élargissement du portefeuille dans les métaux pour la transition énergétique -lithium, sels de nickel et cobalt et recyclage des batteries Li-ion ;

- Stratégie d'innovation (1,5 % des revenus) ouverte =

            - portée par le centre IDEAS à Trappes -collecte d'opportunités, tests et      développements et excellence industrielle,

            - renforcée par les partenariats scientifiques,

            - orientée vers la transition énergétique (utilisation du nickel et cobalt) ;

- Stratégie environnementale 2018-23 visant à réduire les émissions de CO2, accélérer la réhabilitation des sites miniers et l'économie circulaire et à réduire l'empreinte climat ;

- Positions fortes dans le manganèse (Moanda au Gabon avec 110 mt de réserves), dans le nickel (Nouvelle-Calédonie et Weda Bay en Indonésie avec 29 mt de réserves) et les sables minéralisés (35 mt de réserves au Sénégal) ;

- Résistance des activités minières avec de fortes hausses des volumes vendus en nickel et manganèse.

=/ Défis /=

- Sensibilité au climat politique en Nouvelle Calédonie, aux risques géopolitiques au Gabon et au Sénégal et à la demande de l'industrie aéronautique ;

- Cyclicité des trois activités et volatilité des résultats ;

- Impact de la pandémie : recul de 7 % des revenus à fin juin et perte nette de 623 M€, du fait du fort repli des prix de vente du manganèse et du ferronickel et du fonctionnement réduit des usines de manganèse ;

- Réaction à la pandémie : plan de « cash control », révision du portefeuille avec cession de l'usine norvégienne de TiZir et éventualité d'une cession de la division A&D d'alliages haute performance, report de la construction de l'usine argentine de production de lithium, d'où une charge de l'ordre de 150 M€ sur les comptes 2020,

-Suppression des objectifs 2020 ;

- Suppression du dividende.

Le nickel, métal clé de la transition écologique

Le succès des véhicules électriques, dont les batteries sont fabriquées en nickel, va faire exploser la demande de ce métal. Cette demande devrait grimper à 1 million de tonnes d'ici à 2030, contre 100.000 aujourd'hui. Les principaux gisements se trouvent en Indonésie et les industriels craignent que les projets en cours ne soient pas suffisants pour répondre à la demande. Tesla est donc entré en discussions avec le plus grand groupe minier au monde, BHP, pour sécuriser son approvisionnement. Les négociations portent notamment sur le prix. Le patron de Tesla, Elon Musk, pointe également les enjeux environnementaux liés à l'extraction du nickel : une tonne de ce métal génère au moins 10 tonnes de résidus miniers.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 20/01/2021 à 16:28:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer