Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Envea : bénéfice net de 1,9 million d’euros au premier semestre
information fournie par AOF10/09/2021 à 18:07

(AOF) - Envea a levé le voile vendredi soir sur ses résultats du premier semestre 2021. Ainsi, le spécialiste en instrumentation pour la surveillance de l’environnement, le contrôle des émissions de fumée et le suivi des procédés industriels a dégagé un bénéfice net (part du groupe) de 1,9 million d’euros sur la période, à comparer avec 1,6 million lors du premier semestre 2020. Pour sa part, le chiffre d’affaires est ressorti à 39,2 millions d’euros, contre 36,5 millions lors du premier semestre 2020.

" Après une année 2020 frappée par la crise sanitaire ayant impacté notre croissance, les activités du groupe ont repris un fonctionnement plus normal sur 2021 mais sans retrouver leurs niveaux de 2019. C'est particulièrement le cas de l'activité Air Ambiant qui est touchée par le ralentissement du marché chinois et ce de manière plus importante qu'anticipé ", a commenté Christophe Chevillion, le Président d'Envea.

" Notre groupe organise donc sa force commerciale pour renforcer ses positions sur les autres marchés afin de pouvoir renouer avec une forte croissance rapidement ", a-t-il ajouté.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Difficultés inédites pour les grands magasins

Le secteur doit affronter une conjonction d’épreuves inédites suite à la crise sanitaire : fermeture des points de vente, désertion des clients internationaux et désaffection des Français pour la mode. Les Galeries Lafayette vont perdre la moitié de leur chiffre d’affaires cette année (soit 1,7 milliard d’euros) et subir des pertes d’exploitation très significatives, comme ils n’en ont jamais enregistré depuis vingt-cinq ans. Le retour en France des touristes internationaux devrait être très progressif. Le groupe estime qu’il ne devrait retrouver le niveau de 2019 qu’en 2024. Le Bon Marché ou Le BHV pâtissent également du télétravail et des nouvelles restrictions à l’utilisation de la voiture dans la capitale. Le groupe Printemps, qui a obtenu un PGE de 150 millions d’euros, va fermer sept magasins en France. Pour se redresser, les acteurs misent sur le numérique et modifient leur positionnement en se tournant davantage vers la clientèle locale et en transformant les magasins en des lieux de vie.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.