1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Enquête ouverte après l'évacuation d'une université à Toulouse
Reuters10/05/2018 à 14:20

    TOULOUSE, Haute-Garonne, 10 mai (Reuters) - Le parquet de
Toulouse a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les
circonstances dans lesquelles une personne a été blessée par
l'explosion d'une grenade à main lors de son interpellation par
la police.
    Les faits se sont produits mercredi dans le centre de
Toulouse, où se sont rendues une soixantaine de personnes après
l'évacuation, vers 04h00 du matin (02h00 GMT), de l'université
Jean-Jaurès par les forces de l'ordre.  
    Les fonctionnaires ont alors interpellé un suspect
"identifié comme à l'origine de dégradations commises un peu
plus tôt sur le secteur de la faculté", a indiqué le parquet
dans un communiqué publié mercredi soir.
    Lors de cette arrestation, "rendue difficile par la
résistance de la personne et l'hostilité du groupe auquel elle
appartenait, une grenade à main de désencerclement, matériel
dont était porteur l'un des policiers interpellateurs, dans une
poche de son vêtement, devait exploser", selon le parquet.    
    La victime "souffre notamment de lésions pulmonaires
entraînant une incapacité totale de travail de 15 jours",
peut-on également lire dans le communiqué.
    Deux policiers souffrent pour leur part de blessures plus
légères, notamment au niveau des membres inférieurs.
    Confiée à l'Inspection générale de la police nationale
(IGPN) et à la Sûreté départementale de Haute-Garonne, cette
enquête "doit déterminer les conditions dans lesquelles ces
blessures ont été subies et, si elles émanent bien de
l'explosion de la grenade, pourquoi celle-ci s'est-elle
produite", a déclaré le procureur de la République adjoint de
Toulouse, Pierre Coutennier, joint jeudi par Reuters.    

 (Johanna Decorse, édité par Simon Carraud)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

11.02 +3.09%
4871.94 +0.50%
10.31 -8.84%
1.13647 +0.02%
0.0558 -9.56%

Les Risques en Bourse

Fermer