Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Enquête en Grande-Bretagne sur un des financiers du camp du Brexit

Reuters01/11/2017 à 17:50
 (Actualisé avec député travailliste, Boris Johnson § 
9-10-11-13) 
    LONDRES, 1er novembre (Reuters) - La commission électorale 
britannique a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête sur 
l'homme d'affaires Arron Banks, cherchant à déterminer si ce 
partisan du Brexit a enfreint les règles sur le financement 
électoral lors de la campagne en vue du référendum du 23 juin 
2016. 
    La Commission précise qu'elle veut notamment s'assurer que 
le multimillionnaire, qui a fait fortune dans le secteur de 
l'assurance, était bien à l'origine de prêts enregistrés à son 
nom. 
    "Les doutes sur la légitimité du financement des militants 
impliqués dans le référendum menacent de porter atteinte à la 
confiance des électeurs", a expliqué Bob Posner, directeur 
chargé du financement politique à la commission. 
    "Il est par conséquent dans l'intérêt général que la 
Commission électorale cherche à établir si des équipes de 
campagne ont bénéficié ou non de donations interdites et si 
d'autres délits se sont produits", a-t-il ajouté. 
    Arron Banks a largement contribué à la création et au 
financement du mouvement Leave.EU, qui n'a pas mené la campagne 
officielle des partisans d'une sortie de l'UE mais a joué un 
rôle de premier plan dans la mobilisation des électeurs 
favorables au Brexit. 
    "Mon Dieu, je suis terrifié", a-t-il réagi ironiquement sur 
Twitter à l'annonce de l'ouverture de l'enquête le visant. 
    Dans un communiqué publié dans la journée, il a réfuté les 
spéculations sur un éventuel financement russe de la campagne 
des "Brexiters". "Les allégations relatives à un financement du 
Brexit par les Russes sont de pures conneries ('complete 
bollocks')", écrit-il. 
    L'enquête qui le vise, ajoute-t-il, est une manoeuvre des 
élites favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'UE qui 
n'acceptent pas le verdict des urnes et "tentent une fois de 
plus de discréditer le résultat" du référendum. 
     
    "QUE DALLE !" 
    L'ouverture de l'enquête faite suite à une demande du député 
travailliste Ben Bradshaw, qui a réclamé que le gouvernement 
étudie les rapports d'Open Democracy, un organisme pour la 
transparence de la vie publique, dénonçant le financement des 
campagnes de certains candidats.  
    Le député s'est dit également très inquiet des connexions 
britanniques dans l'enquête sur une possible ingérence russe 
dans la campagne de Donald Trump pour la présidentielle 
américaine de 2016.  
    La Russie a nié toute ingérence dans le référendum sur le 
Brexit ou les élections américaines, et Donald Trump a déclaré 
qu'il n'y avait aucune collusion avec la Russie.  
    Interrogé sur le sujet à la Chambre des communes, la 
Première ministre britannique, Theresa May, qui avait fait 
campagne pour le maintien dans l'UE et a accédé à la tête du 
gouvernement en juillet 2016, a déclaré qu'elle prenait "très au 
sérieux" les accusations d'ingérence russe ou de "tentatives 
russes d'intervention dans les processus électoraux ou 
démocratiques dans n'importe quel pays". 
    Son ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, figure 
de proue du camp du "Brexit, a estimé pour sa part qu'il n'y 
avait aucune preuve d'une quelconque ingérence russe dans les 
élections britanniques. "Non, je n'ai vu aucune (preuve), que 
dalle ! (...) D'après ce que je sais, ils n'ont joué aucun 
rôle", a-t-il dit.  
 
 (Kate Holton avec Guy Faulconbridge et William James; 
Henri-Pierre André et Arthur Connan pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.