Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BARCLAYS

206.10GBX
+0.39% 
valeur indicative 2.35 EUR

GB0031348658 BARC

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    206.65

  • clôture veille

    205.30

  • + haut

    206.85

  • + bas

    205.95

  • volume

    2 315 109

  • valorisation

    3 525 689 MGBX

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    25.05.18 / 09:56:57

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    192.15

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BARCLAYS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BARCLAYS à mes listes

    Fermer

Encore $52 mds de litiges pour les banques en Europe-M. Stanley

Reuters13/01/2015 à 18:30

LONDRES, 13 janvier (Reuters) - Les banques européennes risquent de devoir encore payer 52 milliards de dollars (44 milliards d'euros) d'amendes et d'autres frais de litige dans les deux ans à venir, les britanniques Royal Bank of Scotland RBS.L et Barclays BARC.L étant les plus exposées, estiment les analystes de Morgan Stanley. Ces coûts ont représenté 230 milliards de dollars pour les banques américaines et européennes depuis 2009 et la facture pourrait encore s'alourdir de 70 milliards d'ici la fin 2016, visant essentiellement les 20 plus grandes banques européennes, expliquent-ils dans une note de recherche publiée mardi. Les banques européennes ont payé quelque 104 milliards de dollars à ce stade. Les 52 milliards de dollars d'amendes qu'anticipe encore Morgan Stanley seront liées pour la plupart à l'affaire des manipulations de taux de change et à des pratiques de vente abusive de crédits immobiliers aux Etats-Unis. Ces cinq dernières années, les amendes résultaient pour la plupart de manipulations des taux d'intérêt de référence (le Libor principalement) ou de ventes abusives de crédits immobiliers aux Etats-Unis ou d'assurances au Royaume-Uni. En novembre, six banques avaient écopé d'amendes d'un total de 4,3 milliards de dollars dans l'affaire de la manipulation des marchés des changes. ID:nL6N0T2134 Royal Bank of Scotland, détenue majoritairement par le gouvernement britannique, devra s'acquitter de 10,6 milliards de dollars supplémentaires après avoir déjà payé ou provisionné 12,6 milliards, estime Morgan Stanley. L'addition serait de 8,3 milliards de dollars supplémentaires pour Barclays, de 7,7 milliards pour HSBC HSBA.L , de 6,1 milliards pour Lloyds LLOY.L et de 5,1 milliards pour Deutsche Bank DBKGn.DE . Pour les banques américaines, le plus dur semble passé : les cinq plus sanctionnées ont jusqu'ici payé 128 milliards de dollars et Morgan Stanley estime qu'elles devront encore débourser 18 milliards. Les analystes de JP Morgan, de leur côté, estiment que les quatre grandes banques britanniques devront encore provisionner 15,1 milliards de livres (22,8 milliards de dollars ou 19,4 milliards d'euros) dans les deux ans qui viennent, en plus des 11,6 milliards de livres de réserves déjà constituées. (Steve Slater, Véronique Tison pour le service français)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.933 +1.69%
EDF
11.735 -2.21%
25.04 +0.64%
1.14 +0.53%
0.993 +0.20%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.