1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

ENCADRE-Principales déclarations de Macron devant le Congrès

Reuters03/07/2017 à 18:17
    VERSAILLES, Yvelines, 3 juillet (Reuters) - Voici les 
principales déclarations d'Emmanuel Macron devant le Congrès 
réunion à Versailles. 
     
    SUR LA MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE 
    "J'appelle à la retenue, j'appelle à en finir avec cette 
recherche incessante du scandale, avec le viol permanent de la 
présomption d'innocence, avec cette chasse à l'homme où parfois 
les réputations sont détruites, et où la reconnaissance de 
l'innocence, des mois, des années plus tard, ne fait pas le 
dixième du bruit qu'avait fait la mise en accusation initiale. 
Cette frénésie qui a touché tous les camps depuis tant de mois, 
et parfois tant d'années est indigne de nous et des principes de 
la République."   
     
    SUR L'ENCADREMENT LÉGISLATIF 
    "La loi n'est pas faite pour accompagner servilement les 
petits pas de la vie de notre pays. Elle est faite pour en 
encadrer les tendances profondes, les évolutions importantes, 
les débats essentiels, et pour donner un cap. Elle accompagne de 
manière évidente les débuts d'un mandat, mais légiférer moins 
ensuite, c'est consacrer plus d'attention aux textes 
fondamentaux, à ces lois venant répondre à un vide juridique, 
venant éclairer une situation inédite. C'est cela, le rôle du 
Parlement." 
    - évaluation complète de tous les textes importants, comme 
aujourd'hui celles sur le dialogue social ou encore sur la lutte 
contre le terrorisme, dans les deux ans suivant leur mise en 
application. 
    - évaluation de l'utilité des lois plus anciennes afin 
"d'ouvrir la possibilité d'abroger les lois qui auraient par le 
passé été trop vite adoptées, mal construites, ou dont 
l'existence aujourd'hui représenterait un frein à la bonne 
marche de la société française."  
     
    RÉFORMES INSTITUTIONNELLES   
   "Je souhaite que la totalité (de ces) transformations 
profondes (...) soit parachevée d'ici un an et que l'on se garde 
des demi-mesures et des aménagements cosmétiques. Ces réformes 
seront soumises au vote du Parlement mais si cela est nécessaire 
je recourrai au vote de nos concitoyens par voie de référendum." 
    - réduction d'un tiers du nombre de députés, sénateurs et 
membres du Conseil économique, social et environnemental ; 
    - introduction d'une dose de proportionnelle dans l'élection 
des députés ; 
    - limitation dans le temps du cumul des mandats pour les 
parlementaires ;  
    - simplification des navettes entre l'Assemblée et le Sénat, 
voire dans les cas les plus simple vote des lois en commission 
parlementaire ; 
    - mutation du CESE en "instance unique de consultation" des 
forces vives du pays, réunissant toutes les sensibilités du 
monde de l'entreprise et du travail, des associations et ONG ; 
    - évaluation complète de toutes les lois dans les deux ans 
après leur mise en application et évaluation de l'utilité des 
lois plus anciennes ; 
    - révision du droit de pétition pour améliorer la prise en 
compte de l'expression directe des citoyens ; 
    - objectifs fixés par le Premier ministre à chaque membre du 
gouvernement, qui devront rendre compte chaque année ; 
    - suppression de la Cour de justice de la République 
(chargée de juger les ministres pour les infractions commises 
pendant leur mandat) ; 
    - séparation de l'exécutif et du judiciaire, renforcement du 
rôle du Conseil supérieur de la magistrature et limitation de 
l'intervention de l'exécutif dans les nominations de magistrats 
du parquet pour assurer l'indépendance de la justice ;  
    - renforcement de la décentralisation et de la 
déconcentration au profit des territoires ; 
    - discours annuel du chef de l'Etat devant le Congrès. 
     
    SÉCURITÉ ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME 
    "Nous travaillerons à prévenir tout nouvel attentat et nous 
travaillerons à  les réprimer, sans pitié, sans remords, sans 
faiblesse." 
    - levée de l'état d'urgence à l'automne ; 
    - renforcement des mesures de droit commun de lutte contre 
le terrorisme, sous la surveillance d'un juge. 
     
    ETAT 
    "Ce ne sont pas les Français qu'il faudrait désintoxiquer de 
l'interventionnisme public, c'est l'Etat lui-même" 
    "Il faut évidemment protéger les plus faibles, dans le droit 
du travail en particulier. Mais protéger les plus faibles, ce 
n'est pas les transformer en mineurs incapables, en assistés 
permanents de l'Etat, de ses mécanismes de vérification et de 
contrôle". "C'est de leur redonner, et à eux seuls, les moyens 
de peser efficacement sur leur destin." 
     
    INTERNATIONAL 
    Nécessité d'une "Europe plus forte et refondée" 
    "D'ici la fin de l'année, sur ces bases, partout en Europe, 
nous lancerons des conventions démocratiques pour refonder 
l'Europe sur ce projet politique premier, sur cette ambition 
première qui unie les hommes. Libre à chacun ensuite d'y 
souscrire ou non. Mais le temps n'est plus aux raccommodages." 
    - Il faut savoir "dans toutes ces régions parler avec toutes 
ces puissances y compris celles qui ne partagent pas nos propres 
finalités ou nos propres valeurs pour trouver une issue et la 
construire"; 
    - "Je ne vous proposerai pas dans ce cadre de nous 
substituer à d'autres peuples parce que nous voudrions ailleurs 
imposer nos principes ou nos valeurs car je ne veux pas 
qu'apparaissent de nouveaux Etats faillis."  
 
 (Service France, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
4853.7 -0.88%
7.14 +11.56%
55.65 -2.49%
2.002 -0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer