Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ENCADRE-Les enquêtes concernant Trump et la Russie

Reuters18/05/2017 à 05:30
    par Amanda Becker 
    WASHINGTON, 18 mai (Reuters) - Le limogeage du directeur du 
FBI James Comey par Donald Trump le 9 mai dernier a replacé sur 
le devant de l'actualité les soupçons d'ingérence de la Russie 
dans l'élection présidentielle américaine du 8 novembre dernier. 
    Voici ce que l'on sait sur les enquêtes en cours à ce sujet: 
     
    COMMENT LES INVESTIGATIONS ONT-ELLES DÉBUTÉ ?  
    C'est l'ancien président Barack Obama qui a ordonné aux 
agences de renseignement de déterminer si la Russie avait essayé 
d'intervenir dans la campagne après une cyberattaque visant le 
Comité national démocrate en juillet 2016 et la publication de 
milliers de courriels privés de John Podesta, président de la 
campagne de Hillary Clinton, un mois avant l'élection. Obama a 
demandé aux agences de livrer leurs conclusions avant son départ 
de la Maison blanche en janvier 2017. 
     
    QU'ONT TROUVÉ LES AGENCES DE RENSEIGNEMENT ? 
    La CIA (Central Intelligence Agency), le FBI (Federal Bureau 
of Investigation) et la NSA (National Security Agency) ont 
conclu dans un rapport déclassifié publié en janvier que le 
président russe Vladimir Poutine avait ordonné une campagne 
visant non seulement à saper la confiance dans le système 
électoral américain mais également à affecter le résultat de 
l'élection du 8 novembre.  
    Les agences ont déclaré que Poutine et le gouvernement russe 
avaient une "nette préférence" pour Donald Trump. Des proches de 
Poutine auraient ainsi piraté des informations, payé des 
"trolls" sur les médias sociaux et soutenu les efforts des 
agences gouvernementales et des médias d'Etat russes pour 
influencer l'opinion publique. Le rapport ne dit pas si la 
Russie a réussi à peser sur le résultat de l'élection. 
    Vladimir Poutine et le gouvernement russe ont toujours nié 
avoir joué le moindre rôle dans l'élection américaine.  
     
    QU'A DIT TRUMP SUR LE RÔLE DE LA RUSSIE DANS SON ÉLECTION ?  
    Le président américain n'a pas pris clairement position. 
    "Je vais vous dire quelque chose, la Russie: si vous 
m'écoutez, j'espère que vous pourrez trouver les 30.000 mails 
qui manquent", a-t-il lancé en juillet 2016 lors d'une 
conférence de presse, par allusion à une enquête du FBI sur 
l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur privé lorsqu'elle 
était secrétaire d'Etat.  
    Donald Trump a par la suite systématiquement rejeté les 
rapports, y compris ceux de responsables du renseignement, sur 
l'ingérence de la Russie dans le processus électoral.  
    Jusqu'au 11 janvier, lors d'une conférence de presse avant 
son investiture. "En ce qui concerne le piratage, je pense que 
c'est la Russie", dit-il alors, avant d'ajouter: "Cela aurait pu 
être d'autres." Trump a ainsi évoqué la piste d'une cyberattaque 
chinoise, sans fournir de preuve et à l'encontre des conclusions 
des services secrets. 
     
    COMBIEN Y A-T-IL D'ENQUÊTES SUR L'INGÉRENCE RUSSE ?     
    Le département américain de la Justice a annoncé mercredi la 
nomination de l'ancien directeur du FBI Robert Mueller comme 
procureur spécial pour enquêter sur les soupçons de collusion 
entre la Russie et l'équipe de campagne de Donald Trump.  
    Mueller pourra, si nécessaire, travailler en tandem avec le 
FBI, qui continue sa propre enquête.  
    James Comey a reconnu le 20 mars dernier, devant la 
commission du Renseignement à la Chambre des représentants, que 
le FBI enquêtait sur des soupçons de collusion entre Trump et la 
Russie. C'était la première fois que la police fédérale 
reconnaissait enquêter sur le dossier.  
    Le directeur nommé pour assurer l'intérim au FBI, Andrew 
McCabe, a promis à la commission sénatoriale du Renseignement 
que le limogeage de James Comey n'affecterait pas les 
investigations en cours.  
    Des commissions de la Chambre des représentants et du Sénat 
poursuivent également leurs propres investigations. James Comey 
a été invité à témoigner devant elles à propos de l'enquête du 
FBI sur la Russie et de son limogeage.  
      
    QUELLES CONSÉQUENCES DE L'ENQUÊTE SUR L'ENTOURAGE DE TRUMP ? 
    Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale, a été 
limogé en février. La Maison blanche lui a reproché d'avoir 
menti au vice-président Mike Pence sur les contacts qu'il avait 
eus avec l'ambassadeur de Russie à Washington, Sergueï Kislyak, 
avant l'investiture de Donald Trump. 
    Le 9 mai, les procureurs fédéraux ont cité à comparaître des 
personnes ayant eu des relations d'affaires avec Michael Flynn 
lorsque ce dernier n'exerçait pas de fonctions publiques. Le 
lendemain, la commission sénatoriale du Renseignement a réclamé 
à Michael Flynn des documents.  
    Début mars, l'Attorney General (ministre de la Justice) Jeff 
Sessions a dû se récuser de toutes les investigations en cours 
ou à venir sur une possible intervention russe dans la campagne 
électorale, car il n'avait pas informé le Congrès de ses propres 
contacts avec Sergueï Kislyak en 2016.  
    Rod Rosenstein, le numéro deux du département de la Justice, 
traite désormais le dossier russe. C'est lui qui a nommé Robert 
Mueller comme procureur spécial.  
     
    LE LIMOGEAGE DE JAMES COMEY EST-IL LIÉ À L'ENQUÊTE RUSSE ? 
    La Maison blanche dit avoir limogé James Comey pour sa 
mauvaise gestion de l'affaire de la messagerie privée d'Hillary 
Clinton.  
    Le New York Times a par ailleurs révélé mardi que James 
Comey avait écrit une note rendant compte d'un entretien avec 
Donald Trump en février dernier, pendant lequel le président lui 
aurait demandé de clore l'enquête du FBI sur Michael Flynn.  
    Dans une courte lettre adressée à Comey pour lui annoncer 
son limogeage, Donald Trump remercie à trois reprises le 
directeur du FBI de l'avoir informé qu'il n'était pas visé par 
une enquête. James Comey n'a jamais dit publiquement si la 
police fédérale enquêtait ou non sur le président. 
    La note de Comey évoquée par le New York Times, ainsi que 
des informations du Washington Post selon lesquelles Donald 
Trump aurait dévoilé des renseignements confidentiels au 
ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un 
entretien entre les deux hommes le 10 mai dernier, ont poussé de 
nombreux démocrates et quelques républicains à réclamer 
l'ouverture d'une enquête indépendante.  
    Donald Trump a de multiples fois jugé que les enquêtes sur 
l'ingérence russe avaient fait le tour de la question et 
devaient être closes. "L'histoire de collusion Russie-Trump est 
un canular absolu", écrivait-il le 8 mai dernier sur Twitter.  
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

5548.45 -0.31%
25.74 -2.79%
1.163 -0.08%
20.51 -1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.