Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

ENCADRE-Gina Haspel, première femme à la tête de la CIA

Reuters13/03/2018 à 18:25
    par John Walcott et Warren Strobel
    WASHINGTON, 13 mars (Reuters) - Gina Haspel, choisie par
Donald Trump pour prendre la tête de la CIA en remplacement de
Mike Pompeo, nommé mardi secrétaire d'Etat, est une personnalité
controversée en raison de son rôle dans les opérations
clandestines et les prisons secrètes mises en place lors de la
"guerre contre le terrorisme".
    Si le choix du président est confirmé par le Sénat, Gina
Haspel sera la première femme à diriger la CIA, dont elle était
numéro deux depuis février 2017.
    Donald Trump a déclaré aux journalistes qu'il avait
travaillé avec elle et qu'il la trouvait "exceptionnelle".
    Mais son passé pourrait susciter la controverse. "Cela va
rouvrir les plaies du passé", a déclaré un responsable américain
qui a requis l'anonymat.
    Lors de sa nomination comme directrice adjointe l'an
dernier, on avait appris qu'en 2002, sous la présidence de
George W. Bush, Gina Haspel avait dirigé une prison secrète de
la CIA en Thaïlande, dont le nom de code était "Cat's Eye".
    Dans ce centre de détention clandestin, deux membres
présumés d'Al Qaïda avaient été soumis à des interrogatoires
"poussés", notamment à des simulations de noyade
("waterboarding"), avaient rapporté d'anciens agents de la CIA.
    Mardi, plusieurs responsables des services de renseignement
américains ont rejeté ces allégations, affirmant que Gina Haspel
n'avait rien à voir avec de telles pratiques.
    Trois ans plus tard, encore sous la présidence de George W.
Bush, Gina Haspel avait aidé à faire disparaître des cassettes
vidéo sur ces interrogatoires, toujours selon d'anciens agents.
    Le sénateur démocrate Ron Wyden, membre de la commission du
renseignement, a rapidement fait savoir qu'il s'opposait aux
nominations de Pompeo et Haspel.
    "Le parcours de Mme Haspel fait qu'elle n'est pas adaptée à
ce poste de directrice de la CIA", a-t-il dit.
    
    DEMANDE DE "TRANSPARENCE"  
    "Il faut une totale transparence sur son parcours, comme je
l'avais demandé il y a plus d'un an quand elle a été nommée
directrice adjointe. Si Mme Haspel veut servir au plus haut
niveau du renseignement, le gouvernement ne peut pas continuer à
couvrir les réalités dérangeantes de son passé", a poursuivi le
sénateur.
    En revanche, le président de la commission du renseignement
au Sénat, le républicain Richard Burr, a promis de soutenir la
candidature de Gina Haspel, qu'il veut faire approuver "sans
délai".
    "Je connais personnellement Gina, elle a le talent,
l'expérience et le jugement nécessaires pour diriger l'une des
agences les plus importantes de notre nation", a-t-il dit.
    Pour l'ancien directeur de la CIA Michael Hayden, la
confirmation de Haspel aura "un effet très positif et apaisant".
    Des groupes de défense des droits de l'homme ont fait
connaître leur opposition à cette nomination.
    "C'est un choix particulièrement controversé, étant donné
ces histoires de tortures dans les prisons secrètes de la CIA.
Si quelqu'un a été responsable d'actes de torture, il ne doit
pas diriger une agence fédérale, un point c'est tout", a déclaré
Rob Berschinski, vice-président de l'organisation Human Rights
First.
    Outre son poste en Thaïlande, Haspel a connu plusieurs
affectations à l'étranger. Elle a notamment dirigé l'antenne de
la CIA à Londres. En 2013, le directeur de l'époque, John
Brennan, l'avait nommée directrice adjointe du service national
clandestin de la CIA mais elle avait été rapidement remplacée,
en raison apparemment d'une forte opposition au Congrès.

 (Avec Mark Hosenball et Patricia Zengerle; Guy Kerivel pour le
service français)
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

CGG
2.158 +2.76%
0.126 +3.44%
8.513 +1.07%
0 0.00%
57.6 -0.69%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.