1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Emploi: Michel Sapin table sur une baisse du chômage à la fin de l'année

Le Parisien26/02/2014 à 10:57

Emploi: Michel Sapin table sur une baisse du chômage à la fin de l'année

Le ministre du Travail Michel Sapin a dit vouloir «moins de chômeurs à la fin de l'année» 2014, mercredi, à quelques heures de la publication, ce mercredi, des premiers chiffres 2014 des demandeurs d'emploi, portant sur janvier.

«Il doit y avoir moins de chômeurs à la fin de l'année qu'au début. Il faut faire reculer le chômage», a déclaré Michel Sapin en visitant le Salon de l'agriculture à Paris. Le ministre a affirmé ne «s'attendre à rien» quant aux statistiques publiées en fin d'après-midi, «ni dans un sens ni dans l'autre».

Alors que l'année 2013 s'est terminée sur une hausse du nombre de demandeurs d'emploi sans activité en décembre, signant ainsi l'échec de l'inversion de la courbe du chômage longtemps martelée par François Hollande, Michel Sapin met l'accent sur le fait que la hausse du chômage a été maîtrisée, la progression mensuelle moyenne étant passée de +33.000 début 2013 à +2.500 à la fin de l'année. «Nous maîtrisons ce chômage, qui était à des niveaux terribles», a-t-il déclaré au micro de iTélé. «Ce qui compte, ce sont les tendances, ce qui se passe mois par mois n'a pas d'intérêt», se défend Sapin qui assure que le gouvernement est parvenu à «faire reculer la montée du chômage».

Le ministre du Travail compte poursuivre la lutte avec sa «boîte à outils» et l'a répété ce mercredi matin: «On ne changera rien à la politique de l'emploi». Cependant, a-t-il une nouvelle fois souligné, «il faut un deuxième moteur, la croissance». «C'est le pacte de responsabilité qui peut faire la bascule», a-t-il encore estimé. Ce pacte de responsabilité vise à alléger le coût du travail pour encourager les embauches.

Patronat et syndicats doivent se retrouver vendredi pour en discuter, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ayant demandé aux organisations syndicales des propositions d'ici à fin mars.

De son côté, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

110 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dotcom1
    27 février10:02

    Les socialistes payent maintenant la taxe à 75% et toutes leurs mesures anti-reprises. Bonne dégustation...

    Signaler un abus

  • SuRaCtA
    27 février10:01

    M7403983, barrer un pédalo...

    Signaler un abus

  • 11246605
    27 février09:40

    «Il doit y avoir moins de chômeurs à la fin de l'année qu'au début. Il faut faire reculer le chômage», a déclaré Michel Sapin...Cela va faire 2 ans qu'il nous répète la même chose, alors que rien n'a bougé depuis l'annonce (début janvier) du "Pacte de responsabilité". Ils attendent que Ste CROISSANCE daigne revenir visiter la France :-))

    Signaler un abus

  • M3435004
    27 février09:30

    LA RACLÉE AUX MUNICIPALES DOIT ÊTRE SANS APPEL. LES BRANQUIGNOLS DU PS MÉRITENT UNE SANCTION TRÈS SÉVÈRE.

    Signaler un abus

  • M7403983
    27 février08:43

    « C'est quasiment la paralysie », décrit le même membre de cabinet, qui évoque une atmosphère de « fin de cycle » et d'« inertie ». Comme si la perspective d'un big-bang gouvernemental avait un effet paralysant sur les troupes. « C'est dur de barrer dans l'adversité avec un président à 19% dans les sondages »

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer