Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Émissions de CO2 des poids lourds : l'industrie dénonce la position du Parlement européen
information fournie par AOF 24/10/2023 à 17:34

(AOF) - L'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea) dénonce la réglementation sur le CO2 applicable aux camions et aux autobus votée ce jour par la commission environnementale du Parlement européen, jugeant que les objectifs proposés « restent trop ambitieux » et « sont irréalisables dans la réalité ». « Le défi va au-delà du manque généralisé d'infrastructures de recharge et de remplissage » souligne l’Acea, pour qui « la demande des clients pour des camions et des autobus électriques et à hydrogène est encore bien inférieure à celle concernant les modèles conventionnels ».

La commission environnementale du Parlement européen veut fixer les objectifs de réduction d'émissions à 45 % pour la période 2030-2034, à 70 % pour 2035-2039 (contre 65 % proposés par la Commission) et à 90 % à partir de 2040. Elle demande également que tous les bus urbains nouvellement immatriculés soient à émissions nulles à partir de 2030.

"En l'absence de conditions favorables, les constructeurs auront du mal à atteindre les objectifs et s'exposeront à des pénalités alors que la conformité dépend largement de facteurs échappant à leur contrôle direct", ", a déclaré Sigrid de Vries, directrice générale de l'Acea. Soulignant que les décideurs politiques " disposent d'une vaste panoplie d'outils, tels que des régimes d'achat et des régimes fiscaux ", elle estime que " leur déploiement n'est pas à la hauteur de l'ambition des objectifs proposés en matière de CO2 ".

Le Clepa, qui représente les équipementiers, signale pour sa part que la commission a adopté une série d'amendements de compromis qui " écartent des technologies qui seront toujours nécessaires dans le secteur " " entravant la capacité de la filière à adopter des solutions rentables et disponibles qui réduiront de manière significative les émissions ".

La décision d'aujourd'hui en commission prépare le terrain pour la position finale du Parlement, qui sera élaborée lors de la séance plénière prévue pour la fin du mois de novembre.

Valeurs associées

10,16 EUR Euronext Paris +0,30%
11,36 EUR Euronext Paris +2,53%
0,00 EUR Euronext Paris 0,00%
50,18 EUR Euronext Paris +0,44%
18,64 EUR Euronext Paris +0,17%
64,78 EUR XETRA +1,22%
115,50 EUR XETRA +1,40%

1 commentaire

  • 24 octobre 17:52

    Quand ces citadins, décisionnaires sans rien connaitre de l'environnement, n'auront plus rien pour les ravitailler, on verra si les mesures écologiques prises seront positives.
    Laissez les villes mourir, on verra.
    Qu'ils aillent protester en Chine, et tous ces pays auprès desquelles ils vont se servir et qui polluent puissance 1000.
    Quelle hypocrisie que ces parlementaires, politiciens et j'en passe.


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.