Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

107.40 EUR
+2.15% 
Ouverture théorique 107.40
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    105.50

  • clôture veille

    105.14

  • + haut

    107.84

  • + bas

    105.50

  • volume

    1 704 796

  • valorisation

    83 175 MEUR

  • capital échangé

    0.22%

  • dernier échange

    13.07.18 / 17:35:00

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    104.18

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    110.62

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AIRBUS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Emirates achètera des A380 "classiques" si Airbus renonce au Neo

Reuters10/05/2016 à 14:20
 (Actualisé avec déclarations supplémentaires) 
    DUBAI, 10 mai (Reuters) - Emirates  EMIRA.UL  commandera 
davantage d'exemplaires de la version actuelle de l'Airbus A380 
si le constructeur européen décide de ne pas lancer l'A380neo, 
une version modernisée de l'appareil, a déclaré mardi son 
président, Tim Clark. 
    "S'ils décident de ne pas se lancer dans le Neo, nous 
achèterons davantage d'exemplaires de l'A380 actuel. Nous en 
avons commandé 140, nous en avons 77 pour l'instant donc il nous 
en manque quelques uns", a-t-il dit à l'occasion de la 
présentation des résultats annuels de la compagnie de Dubaï, 
plus important client du très gros porteur d'Airbus.  
    Ce dernier a annoncé le mois dernier qu'il prévoyait de 
réduire la cadence de production de l'A380, dont il peine à 
relancer les ventes, pour se concentrer sur le développement 
d'une version élargie du long-courrier A350.   
    L'A380, capable de transporter plus de 500 passagers, a 
permis à Emirates de desserrer les contraintes en termes de 
trafic sur son hub de Dubaï. Tim Clark a dit qu'Emirates 
pourrait porter sa flotte d'A380 à 200 appareils lorsque la 
compagnie déménagera vers le deuxième aéroport de Dubaï, ce qui 
ne devrait toutefois pas intervenir avant 2023. 
    "A la question de savoir si cela est suffisant pour 
convaincre Airbus de poursuivre la production, c'est à eux de 
répondre, ils doivent en vendre plus et ils s'y emploient avec 
beaucoup de force", a déclaré Tim Clark. 
    Emirates envisage aussi une commande de 50 à 70 Airbus A350 
ou 787 Dreamliner de Boeing  BA.N . 
    La production de l'A350 a aussi été confrontée à des 
problèmes dans la chaîne d'approvisionnement, ce qui a retardé 
ses livraisons. 
    "D'ici à ce que nous prenions une décision et d'ici à ce 
qu'(Airbus) soit en mesure de fournir ce que nous voulons, le 
calendrier sera 2019-2020", a dit Tim Clark. "J'espère donc que 
d'ici là Airbus aura réglé les problèmes (de production) 
concernant l'A350. Et que de la même manière le 787 sera un 
programme mûr." 
    Emirates a vu son bénéfice bondir de 56% sur l'exercice clos 
le 31 mars à 7,1 milliards de dirhams (1,7 milliard d'euros), 
grâce principalement à la chute des cours du pétrole, qui a 
réduit sa facture de carburant de 31%, et à la croissance de 8% 
du nombre de passagers transportés, à 51,9 millions.  
    Le chiffre d'affaires, pénalisé par les effets de change, a 
toutefois reculé de 4% à 85 milliards de dirhams.  
    "Pour l'année à venir, nous nous attendons à ce que la 
faiblesse des prix du pétrole reste une épée à double tranchant: 
bénéfique pour nos coûts d'exploitation mais défavorable pour 
l'activité globale et la confiance des consommateurs", a dit le 
directeur général, Cheikh Ahmed ben Saïd al Maktoum.  
 
 (Marc Angrand et Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées

+2.15%
+1.38%

Mes listes

valeur

dernier

var.

98.77 +0.01%
5429.2 +0.43%
199.5 0.00%
43.12 -0.30%
21.05 +0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.