1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Elysée-La Cour des comptes salue le projet de réorganisation
Reuters24/07/2018 à 20:12

    PARIS, 24 juillet (Reuters) - La Cour des comptes salue le
projet de réorganisation des services de la présidence de la
République, souligne des progrès dans la gestion de l'Elysée et
invite à faire davantage en ce sens.
    "La Cour constate que les progrès engagés ont été
poursuivis, mais peuvent être encore complétés sur le plan de
l'organisation, de la gestion et de l'immobilier", écrit-elle à
l'occasion de la publication mardi de son rapport annuel sur les
dépenses de la présidence.
    Le rapport porte sur l'exercice 2017, à cheval sur les
quinquennats de François Hollande et d'Emmanuel Macron.
    Alors que les dépenses pour 2017 avaient été fixées à 100
millions d'euros, un prélèvement sur les réserves de 2,1
millions a été nécessaire et la dotation pour 2018 a été fixée à
103 millions, note la Cour.
    Elle estime que plusieurs dépenses devraient à l'avenir être
intégrées au budget de l'Elysée pour mieux refléter la réalité.
    La présidence comptait 822 agents (en équivalent temps
plein) au 31 décembre, soit 30 de plus qu'un an plus tôt, la
hausse concernant particulièrement la sécurité informatique et
le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR).
    Les dépenses consacrées aux déplacements présidentiels sont
quasi-stables par rapport à 2016, précise-t-elle.
    Comme depuis plusieurs années, la Cour appelle de ses voeux
une stratégie globale et à long terme en matière immobilière et
précise qu'un "schéma" est à l'étude.
    Un état des lieux de l'organisation des services de la
présidence a été conduit pour la première fois fin 2017,
souligne-t-elle, et "un plan de transformation et une feuille de
route devraient être disponibles d'ici l'été 2018".
    Des chantiers prioritaires ont été déterminés, dont la
restructuration des services de sécurité (commandement militaire
et GSPR) évoquée ce mardi par le directeur de cabinet d'Emmanuel
Macron devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale
sur l'affaire Benalla.   
    Sont également cités, la communication et la logistique, la
gestion des événements et des déplacements.
    "Ce projet de réorganisation des services offre des
potentialités multiples pour améliorer l'efficacité des services
de la présidence et l'efficience de leur gestion", souligne la
Cour. "Les constats effectués rejoignent ceux de la Cour dans le
cadre de ses observations sur les différents champs
d'intervention de la présidence."

 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer