1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Elior chute en Bourse, son plan de croissance ne convainc pas
Reuters26/06/2018 à 16:14

    * Les objectifs du nouveau plan à trois ans déçoivent
    * Elior tente une riposte après plusieurs profit warnings
    * Vise une croissance organique de plus de 3% par an en
moyenne
    * Et un cash-flow cumulé de €750 millions 

 (Actualisé avec détails de la conférence téléphonique, réaction
en Bourse, commentaire d'analyste)
    par Dominique Vidalon
    PARIS, 26 juin (Reuters) - Elior  ELIOR.PA , troisième
groupe européen de restauration collective, chute en Bourse
mardi après la présentation d'un plan stratégique à trois ans
destiné à améliorer sa croissance, ses résultats et son
cash-flow.
    Elior, qui a lancé trois avertissements sur ses résultats
depuis novembre, a annoncé qu'il réduirait ses dépenses
d'investissements pour renforcer son cash-flow, qui à son tour
lui servira à financer des acquisitions aux Etats-Unis et à
réduire sa dette. 
    "Ces derniers temps, le groupe a perdu sa recette du
succès", a admis Philippe Guillemot, directeur général du groupe
français, qui a pour concurrents en Europe Sodexo  EXHO.PA  et
Compass  CPG.L . 
    Le nouveau plan stratégique ouvre "un nouveau chapitre" pour
Elior, a-t-il assuré aux investisseurs. "La feuille de route que
nous présentons aujourd'hui est à la fois ambitieuse et
réalisable." 
    Pour la période 2019-2021, Elior vise une croissance
organique de plus de 3% par an en moyenne et une croissance de
son Ebita ajusté deux fois supérieure à celle de sa croissance
organique.
    Ces objectifs se comparent à une croissance organique proche
de 3% et à une marge d'Ebita ajusté de 4,3% à 4,6% attendus - et
réitérés mardi par le groupe - pour l'exercice 2017-2018 qui
sera clos le 30 septembre.
    Elior vise également un free cash flow opérationnel (FCF)
cumulé de 750 millions d'euros.
    Pour autant, l'action Elior abandonne -9,62% à 12,77 euros à
16h14 à la Bourse de Paris, de loin la plus forte baisse de
l'indice SBF 120  .SBF120  (+0,29%). 
    Le titre a perdu près d'un quart de sa valeur depuis le
début de l'année, après avoir reculé de 20,7% en 2017, ce qui
ramène sa capitalisation boursière à 2,28 milliards d'euros
environ.
    
    PLAN GRADUEL
    La déception du marché, selon des analystes, vient du fait
qu'Elior a précisé que son plan ne se déroulerait pas "de façon
linéaire" et serait graduel.
    "La première année conduira à une stabilisation de la marge
d'Ebita et des investissements. Au cours des deuxième et
troisième années, le levier opérationnel et la réduction des
investissements produiront progressivement leurs effets sur la
marge d'Ebita, la génération de free cash flow opérationnel et
la conversion de cash", a fait savoir le groupe.
    L'action a accentué ses pertes lorsque le directeur général
a dit qu'Elior visait des dépenses d'investissement qui
représenteraient 5% de son chiffre d'affaires dans la
restauration de concession et 3% de son chiffre d'affaires dans
la restauration collective d'ici 2021.    
    Les analystes de Société générale voient cela comme un signe
négatif, alors qu'ils avaient estimé que les dépenses
d'investissement ne devraient représenter que 2,5% des revenus
de la restauration collective.
    "L'objectif de croissance organique supérieure à 3% reste
ambitieux", observe de son côté, dans une note, MidCap Partners,
qui reste à "neutre" sur le titre.
    Elior a lancé ce plan stratégique alors qu'il est affaibli
en Bourse après ses trois avertissements consécutifs, que sa
direction a imputés notamment aux coûts de démarrage de nouveaux
contrats.
    Comme ses concurrents, Elior est aussi confronté à un
environnement difficile en Europe. Sodexo a abaissé en mars ses
prévisions de chiffre d'affaires et de marge et Compass, le
numéro un mondial du secteur, a raté le consensus lors de ses
résultats semestriels publiés en mai.   
    Elior, dont la dette nette a atteint 1,8 milliard d'euros à
fin mars après une série d'acquisitions, a confirmé qu'il
comptait maintenir ses investissements dans une enveloppe de 300
millions d'euros en 2017/2018.
    
    Le communiqué : http://bit.ly/2lBxQg4

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Le communiqué :    http://bit.ly/2lBxQg4
Compass déçoit avec ses résultats, le titre chute   
 
Sodexo avertit sur ses résultats, le titre plonge   
 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Jean-Michel Bélot et Dominique Rodriguez pour le service
français)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.80%
Euronext Paris -1.42%
LSE +0.49%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer