Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

EGIDE

2.30EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.31

FR0000072373 GID

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.25

  • clôture veille

    2.30

  • + haut

    2.30

  • + bas

    2.25

  • volume

    8 272

  • valorisation

    18 MEUR

  • capital échangé

    0.10%

  • dernier échange

    22.06.18 / 16:29:43

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.07

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.53

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur EGIDE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter EGIDE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter EGIDE à mes listes

    Fermer

Egide : résultats au 30 juin - CA 3ème trimestre

Boursorama21/10/2009 à 20:00
Communiqué
Communiqué

Communiqué

Résultats au 30 juin 2009
Chiffre d’affaires du troisième trimestre



RESULTATS SEMESTRIELS

En millions d'euros, IFRS 1er semestre 2009 2ème semestre 2008 1er semestre 2008
Chiffre d'affaires

11,9

14,4

15,4

Résultat opérationnel

(1,7)

(1,3)

(0,4)

Dont amortissement des immobilisations

(0,3)

(0,5)

(0,6)

Dont dépréciation d’une créance d’impôt

(0,3)

(0,0)

(0,0)

Résultat net

(1,8)

(1,4)

(0,9)

Marge d’autofinancement

(1,3)

(0,6)

(0,3)

EBITDA

(1,2)

(1,4)

0,0


CHIFFRE D’AFFAIRES DU 3ème TRIMESTRE 2009

Variations

En millions d'euros (non audité)

3ème trimestre 2009

T3 09 / T2 09

T3 09 / T3 08

Chiffre d’affaires

4,7

- 9 %

- 35 %


Commentant ces résultats, Philippe Brégi, Président – Directeur général du groupe, déclare : « la réduction de tous nos coûts et l’abaissement de notre point mort ont permis d’amortir les conséquences de la crise économique mondiale. Mais, comme anticipé, ces mesures ne permettent pas à elles seules d’atteindre l’équilibre. Après avoir enregistré un ralentissement de la baisse des ventes sur le 3ème trimestre, nous prévoyons une hausse des ventes pour le prochain trimestre. »


ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2009

Chiffre d’affaires
Egide a réalisé un chiffre d’affaires de 11,9 millions d’euros au cours du premier semestre, soit un recul de 23 % par rapport à la même période de 2008. Il comprend une vente d’or récupéré sur des composants rebutés pour 0,7 million d’euros.

Le domaine militaire et spatial a mieux résisté à la crise avec une croissance de 5 %, sans pour autant être totalement protégé de ses conséquences. En particulier, un programme spatial européen a été mis en suspens durant plusieurs mois.

Les marchés industriels (avionique civile, automobile et électronique) ont été très fortement touchés avec un recul des ventes de 40 % (hors vente d’or). Ainsi, l’activité d’embases relais pour l’aéronautique civile, exercée uniquement sur le site marocain d’Egima, est tombée à un niveau si bas que le maintien d’un site de production dédié ne se justifiait plus.

Le secteur des télécoms est encore resté très incertain car même si la saturation des réseaux existants est maintenant un fait, la réticence des opérateurs à investir est forte, notamment à cause du contexte économique. Les ventes du secteur sont donc en recul de près de 60 % par rapport au premier semestre 2008 et ont atteint leur point bas historique depuis 2003.

Résultats
L’objectif d’équilibre de l’excédent brut d’exploitation avait été atteint au premier semestre 2008. Malheureusement, les débuts de la crise économique mondiale n’avaient pas permis au groupe de réitérer ce résultat au cours du deuxième semestre 2008. Avec un chiffre d’affaires en baisse de 23 % au premier semestre 2009, et malgré les mesures d’ajustement des coûts prises rapidement au cours du premier trimestre, les performances se sont dégradées mais ne sont que la conséquence de la sous activité, les autres indicateurs opérationnels étant demeurés satisfaisants. L’EBE du 1er semestre 2009 ressort ainsi à -1,2 million d’euros contre -1,4 million d’euros au semestre précédent.

Le montant des amortissements et dépréciation des immobilisations est de 0,3 million d’euros. Une dépréciation d’une créance d’impôt inscrite au bilan d’Egide SA (issue d’une dette fiscale d’Egima) a par ailleurs été enregistrée pour 0,3 million d’euros, compte tenu des déficits fiscaux reportables déjà existants.

Le résultat opérationnel ressort à - 1,7 million d’euros au 30 juin 2009 contre - 0,4 million d’euros au 30 juin 2008. Après prise en compte des éléments financiers, le résultat net est de - 1,8 million d’euros contre - 0,9 million d’euros au cours du premier semestre 2008.

Bilan consolidé au 30 juin 2009
Au 30 juin, la valeur nette des immobilisations est de 1,6 million d’euros. La trésorerie disponible est de 0,6 million d’euros. Le besoin en fonds de roulement est d’environ 45 jours de chiffre d’affaires. Les capitaux propres s’élèvent à 3,7 millions d’euros, soit 30 % du total du bilan. Hors factor, il n’y a plus de dette financière, l’affacturage représentant 1,8 million d’euros.

La stratégie du Groupe étant de céder Egima, les actifs et les passifs de cette filiale sont, en application des IFRS 5, présentés sur des lignes distinctes du bilan. Ces actifs destinés à être cédés s’élèvent à 1,7 million d’euros, le passif correspondant étant de 1,6 million d’euros, dont 0,8 million d’euros de dettes financières.

Activité et faits marquants du 3ème trimestre
Chiffre d’affaires
Au cours du troisième trimestre 2009, Egide a réalisé un chiffre d’affaires consolidé non audité de 4,7 millions d’euros, en baisse de 35 % par rapport au troisième trimestre de l’exercice précédent mais seulement de 9 % par rapport au trimestre précédent. Le fort ralentissement, anticipé, de la chute du chiffre d’affaires confirmerait ainsi le début d’une reprise, notamment aux États-Unis. Le domaine défense et spatial a représenté 58 % du chiffre d’affaires, le secteur industriel 26 % et les Télécoms 16 %.


Faits marquants
D’un point de vue marché, il convient de noter qu’un nouveau contrat annuel a été signé avec un des leaders mondiaux de l’infrarouge, que le programme spatial européen suspendu a redémarré et qu’un important programme sur les commutateurs optiques a repris. De ce fait, les effectifs directs de production ont été renforcés alors que dans le même temps, la réduction des effectifs indirects a été poursuivie.

Une offre formelle d’un investisseur immobilier pour la cession location du site industriel de Bollène a été acceptée pour une finalisation attendue avant fin décembre 2009. L’apport de cash escompté serait d’environ 1,1 million d’euros.

Concernant la filiale marocaine, dont l’activité d’assemblage et de traitement de surface a été stoppée le 1er juillet, les discussions engagées avec la société désireuse de reprendre l’entité pour l’exploiter pour ses besoins propres se poursuivent et la cession de cette filiale devrait intervenir dans les mois qui viennent.

Perspectives
Une progression séquentielle du chiffre d’affaires de 5 à 10 % est attendue pour le prochain trimestre, le niveau d’activité restant cependant inférieur au point mort. La trésorerie continuera à se tendre jusqu’à la finalisation des opérations en cours (cession location de Bollène et vente d’Egima).


Philippe Brégi ajoute : « Le scénario de reprise le plus vraisemblable à l’heure actuelle est une reprise par paliers, mais l’environnement économique reste fragile. Certains secteurs devraient repartir plus vite que d’autres : les télécoms devraient profiter des décisions récentes relatives au déploiement de la fibre optique, alors que les activités dans les secteurs militaire et sécurité devraient rester soutenues. L’activité spatiale devrait connaitre en 2010 un ralentissement, alors que la reprise dans le domaine industriel (avionique civile, automobile ou électronique professionnel) resterait hésitante. Ce contexte économique encore trop incertain ne permet pas de dater le retour à la rentabilité, mais nous continuerons à adapter notre stratégie industrielle en fonction des besoins et nous poursuivrons nos efforts de réduction du point mort.»


A propos d’Egide
Egide SA est un groupe européen d'envergure internationale, spécialisé dans la fabrication de boîtiers hermétiques pour composants électroniques sensibles. Le groupe intervient sur les marchés de haute technologie tels que l'Espace, la Défense, la Sécurité, l'Aéronautique, les Télécommunications, l'Automobile et le Médical. Seul acteur global dédié, Egide est présent industriellement en France, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.


Retrouvez toute l’information sur Egide
: www.egide.fr

EGIDE est coté sur NYSE Euronext Paris™- Compartiment C - ISIN : FR0000072373 – Reuters : EGID.PA – Bloomberg : GID


Egide a renouvelé son label OSEO d’entreprise innovante le 10 septembre

2009


Contacts

EGIDE – Direction Financière - Philippe Lussiez - +33 1 30 68 81 00 - plussiez@egide.fr

FIN’EXTENSO – Relations Presse - Isabelle Aprile - +33 1 39 97 61 22 - i.aprile@finextenso.fr

Système de management qualité et environnement certifié ISO 9001:2000 et ISO 14001:2004

Valeurs associées

0.00%

Mes listes

valeur

dernier

var.

88.14 -1.37%
109.9 -1.04%
1638 -0.67%
13.235 +0.65%
99.7 +0.73%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.