1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Edrim pratique une politique " ultra-prudente" pour la performance absolue
Newsmanagers10/10/2011 à 18:15

(NEWSManagers.com) - Directeur du pôle performance absolue d'Edmond de Rothschild Investment Managers (Edrim), Benjamin Melman, qui est chargé de la gestion des fonds Quadrim 4 et Quadrim 8, a indiqué que l'encours de ces fonds a diminué d'environ 100 millions d'euros depuis le début de l'année, en tenant compte de pertes de 0,5 % pour le premier de de 2,86 % pour le second. Il s'agit de résultats honorables si l'on considère l'évolution très adverse de la plupart des marchés... et la frilosité de certains segments de clientèle.
Le seul pari directionnel actuel est une allocation de 6 % aux émergents, sur lesquels le gérant reconnaît être revenu un peu trop tôt, même s'il a un peu réduit ses positions désormais. Cela posé, " la décote des émergents, après une forte correction, est revenue à son niveau du début des années 2000 et les actions émergentes ne sont vraiment pas chères" .
D'une manière générale, Benjamin Melman indique qu'il pratique une politique de gestion ultra-prudente. Dans le contexte actuel, il a retiré toute protection destinée à le prémunir contre la crise européenne, parce qu'il s'agit d'une idée survendue. Les fonds Quadrim sont sur une stratégie défensive, notamment en achetant du dollar, potentiel " gagnant par défaut" , dès lors que " tout le monde s'est endetté en dollars et devra donc rembourser en dollars" .
Parmi les paris actuels figure aussi une position en obligations d'Etat australiennes, qui paient 4,2 % sur 10 ans, pour du papier triple A.
Cela posé, Benjamin Melman applique aussi d'autres stratégies de protection : il ne se limite pas à des stratégies macro, mais utilise aussi des outils techniques quantitatifs comme le suivi de tendance et la volatilité sur les changes. De fait, selon lui, " le seul moyen de diversification véritable ne se situe pas à l'échelon des classes d'actifs mais bien à celui des styles" . Et Edrim met en ?uvre en permanence une dizaine de stratégies.

info NEWSManagers

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer