Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Edouard Carmignac et Klaus Kaldemorgen donnent leur avis sur les marchés actuels

Newsmanagers06/04/2011 à 12:15
(NEWSManagers.com) -

Sur la plupart des points de leur présentation commune qui s'est tenue récemment à Munich le 30 mars, Edouard Carmignac le président de la société de gestion éponyme et Klaus Kaldemorgen le gérant vedette de DWS, ont exprimé des vues très proches. Ils sont tous deux convaincus en tout cas que les actions sont la classe d'actifs à privilégier absolument en ce moment. " Actuellement, il est indispensable de basculer structurellement son portefeuille des obligations vers les actions. Et, de toutes façons, les taux d'intérêt sont si bas que, par comparaison, tout autre investissement est plus rentable" . Le gestionnaire allemand préconise toutefois " de savoir garder le pied sur le frein" . En fonction du risque accepté de chacun, " on pourra s'intéresser aux actions à fort dividende, aux matières premières et aux marchés émergents" .

Sur ce dernier point, Klaus Kaldemorgen, qui trouve " malgré tout chères" les actions chinoises et brésiliennes, se montre plus frileux qu'Edouard Carmignac, pour lequel " les valorisations actuelles ne paient pas la prime de croissance qu'elles devraient" . Ce dernier a reconnu " qu'en tant qu'investisseur de long terme, nous souffrons aussi que les institutionnels deviennent plus nerveux. Mais cela nous crée aussi des opportunités?"

Le Français a mis en exergue ses trois grandes idées d'investissement, au stade actuel : d'abord, malgré la baisse au premier trimestre, " il faut se rendre compte que les pays émergents contribuent pour 80 % à la croissance mondiale et que c'est là que se trouvent les opportunités" . D'autre part, les matières premières demeurent un thème de long terme. Et, enfin, les technologiques : " Nos économies ont besoin de se moderniser et de devenir plus compétitives. Or, il y a des très belles sociétés qui peuvent les y aider, et en plus beaucoup sont actives aussi dans les pays émergents" .

La ventilation des portefeuilles

Concrètement, les expositions de DWS et de Carmignac au risque japonais sont demeurées inchangées après le tsunami et l'accident de Fukuchima : elle reste de 12-13 %, en surpondération de 3 points, pour le gestionnaire allemand et " heureusement nulle" pour le français.
Klaus Kaldemorgen a reconnu que sa maison " a manqué la hausse de 2010 et n'a que 5 % en actions de pays émergents, surtout des technologiques, des services pétroliers ou des prestataires de services à Singapour, Taïwan et Hong-Kong" . En revanche, chez Carmignac Gestion, " les actions émergentes représentent 32 % du total, dont 14 points pour la Chine, 8 pour l'Inde et 4 pour le Brésil" .

Concernant les Etats-Unis, DWS y est investi en actions à moins de 30 % et se focalise sur les technologiques, les industrielles et les pharmaceutiques, alors que la maison de la Place Vendôme est exposée à 33 %, mais des valeurs à vocation mondiales dans l'énergie , les matières premières et les technologiques.

La même remarque vaut pour l'Europe où " LVMH, Richemont ou Novo Nordisk, par exemple, ont une activité dans le monde entier et ne sont pas cantonnés au Vieux Continent" . Klaus Kaldemorgen est en revanche favorable aux bonnes maisons solidement implantées. DWS affiche 40 % d'allocation à l'Europe, dont l'essentiel en Allemagne et en France.

info NEWSManagers

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.