1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EDF peut-être bientôt concurrencé sur l'hydroélectricité
Reuters07/02/2018 à 20:17

EDF PEUT-ÊTRE BIENTÔT CONCURRENCÉ SUR L'HYDROÉLECTRICITÉ

PARIS (Reuters) - Le gouvernement s'est déclaré favorable à l'ouverture des concessions hydroélectriques à la concurrence lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi à Matignon en présence des syndicats, a-t-on appris auprès des organisations représentatives.

Selon la Fédération nationale des mines et de l'énergie de la CGT (FNME-CGT), des conseillers gouvernementaux ont présenté à cette occasion des propositions destinées à résoudre un litige vieux de plus de deux ans avec la Commission européenne.

L'exécutif entendrait en effet répondre à une mise en demeure que Bruxelles a adressée en octobre 2015 à la France, alors accusée d'avoir conforté la position dominante d'EDF dans ce domaine.

"Ces propositions accélèrent la privatisation des barrages dans un modèle incohérent et limitant fortement les possibilités des opérateurs en place de pouvoir continuer d'exploiter leurs ouvrages", lit-on dans un communiqué de la FNME-CGT.

Selon un participant à la réunion de mercredi, issu d'un autre syndicat, "le gouvernement veut répondre au contentieux avec la Commission en allant clairement sur son terrain, celui d'une ouverture à la concurrence des concessions".

Matignon n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters.

La mise en concurrence des barrages est devenue un serpent de mer depuis l'annonce, en 2010, d'une série d'appels d'offres pour dix barrages représentant 20% de la puissance hydroélectrique française, conformément à des directives européennes, qui ne s'est jamais concrétisée.

Dans le cadre de la Programmation plurianuelle de l'énergie (PPE), issue de la loi de transition énergétique de 2015, la France a en outre prévu de relancer le développement de l'hydroélectricité par des appels d'offres réguliers et par l'optimisation des concessions existantes.

Actuellement, les concessions sont exploitées à 80% environ par EDF et à 15% par Engie.

L'hydroélectricité est la deuxième source de production électrique derrière le nucléaire et la première source d'électricité renouvelable en France.

(Simon Carraud avec Benjamin Mallet et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris -1.01%
Euronext Paris -0.52%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    07 février22:13

    Qu'ils se goinfrent... c'est le l'unique but

    Signaler un abus

  • mxnagg
    07 février20:47

    Concurrence pour la construction de nouvelles centrales c'est Normal, faite vous plaisirs ! pour celle qu'EDF a construit avec l'argent publique je vois pas bien l’intérêt de les offrir toutes construites rodées et fonctionnelles a des prives pour qu'ils se goinfre. Ils vont pas nous refaire les autouroute Bis ( en fait je crois bien que Si, vu que c'est l'objectif )

    Signaler un abus

  • uran
    07 février20:36

    Aux dernières nouvelles la société qui a eu la concession des nouveaux velib à la place de Decaux va postuler (poisson d'avril un peu en avance)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer