1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

EDF-L'accident de Paluel pénalise les prévisions de production
Reuters10/05/2016 à 19:37

    * CA en repli de 6,7% au T1 
    * Des prix de marché historiquement bas 
    * Une concurrence accrue 
    * Objectifs financiers confirmés pour 2016 
 
 (Actualisé avec précisions, conférence téléphonique) 
    PARIS, 10 mai (Reuters) - EDF  EDF.PA  a publié mardi un 
chiffre d'affaires en repli de 6,7% au premier trimestre 2016, 
pénalisé par la baisse des prix de l'électricité, et a ajusté à 
la baisse sa prévision de production nucléaire en France après 
un accident survenu à Paluel (Seine-Maritime). 
    L'électricien, détenu à 84,9% par l'Etat français, vise 
désormais une production comprise entre 408 et 412 
térawatts/heure (TWh) en 2016 - contre 410 à 415 TWh 
précédemment - après la chute fin mars d'un générateur de vapeur 
dans le bâtiment du réacteur n°2 de Paluel, dont le redémarrage 
n'est pas prévu avant mars 2017. 
    EDF continue toutefois de viser, pour 2016, un Ebitda 
compris entre 16,3 et 16,8 milliards d'euros, un ratio 
d'endettement financier net sur Ebitda de 2,0 à 2,5 fois et un 
taux de distribution du résultat net courant compris entre 55% 
et 65%. 
    Le groupe a aussi redit son ambition de générer un flux de 
trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes (hors 
projet Linky). 
    Invoquant un contexte de concurrence accrue et des prix de  
l'électricité historiquement bas, notamment en France, EDF a 
enregistré à fin mars des ventes de 21,44 milliards d'euros, en 
baisse de 6,0% à périmètre et changes constants. 
    Le groupe, également confronté à de lourds investissements - 
 le nucléaire en France, l'EPR britannique de Hinkley Point ou 
encore le rachat de l'activité réacteurs d'Areva  AREVA.PA  - a 
annoncé en avril un projet d'augmentation de capital d'environ 
4,0 milliards d'euros. 
    Cette levée de fonds, à laquelle l'Etat français participera 
à hauteur de 3 milliards d'euros, doit être mise en oeuvre d'ici 
à la clôture des comptes 2016. 
    EDF prévoit en outre une optimisation de ses investissements 
nets (hors Linky et hors nouveaux développements) d'environ 2,0 
milliards d'euros en 2018 par rapport à 2015, pour les ramener à 
un niveau de 10,5 milliards. 
    Il vise aussi une réduction de ses charges opérationnelles 
d'au moins un milliard d'euros en 2019 par rapport à 2015 et un 
plan de cessions d'actifs de 10 milliards à l'horizon 2020. 
    Le directeur financier, Xavier Girre, a déclaré lors d'une 
conférence téléphonique avec les analystes que les agences S&P 
et Moody's, qui ont chacune placé EDF sous surveillance 
négative, devraient prendre une décision sur sa notation "dans 
les prochains jours". 
    Il a également dit que la programmation pluriannuelle de 
l'énergie (PPE) française devrait être présentée le 1er juillet 
et que le groupe en tirerait les conséquences - au plan 
comptable - sur la durée de vie du parc nucléaire.     
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/1T7I9FQ 
 
 (Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis) 
 

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
EDF
Euronext Paris -1.52%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 10/05/2016 à 19:37:59.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer