Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

EDF: Jusqu'à 5.100 suppressions de postes en France en 3 ans

Reuters01/02/2017 à 13:20

JUSQU'À 5.100 SUPPRESSIONS DE POSTES CHEZ EDF

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF envisage jusqu'à 5.100 suppressions de postes en France en trois ans dans le cadre de son plan d'économies, a appris Reuters mercredi de source au fait du dossier.

Selon cette source, l'électricien public estime ainsi que ses effectifs devraient s'établir entre 60.200 et 62.050 personnes à fin 2019 contre 65.300 à fin 2016.

Dans le milieu de la fourchette visée, les suppressions de postes représenteraient donc 6,3% des effectifs actuels d'EDF en France (hors filiales).

"Les chiffres doivent être croisés avec le plan à moyen terme et les orientations stratégiques", a toutefois estimé la source, qui évoque "un travail complexe".

Une porte-parole du groupe n'a pas souhaité commenter ces chiffres, qui doivent être présentés jeudi matin en comité central d'entreprise.

Pénalisé par une concurrence accrue et par la chute des prix de marché de l'électricité, EDF avait déjà annoncé il y a un an son intention de supprimer entre 2.300 et 4.200 postes en France sur la période 2016-2018, sans licenciements, en faisant valoir que ses effectifs avaient crû de 9% entre fin 2010 et fin 2014.

Le groupe, dont l'Etat français détient 85,6% du capital, a annoncé le 15 décembre une nouvelle dégradation de son excédent brut d'exploitation en 2017, plus marquée que prévu par les analystes.

Fortement endetté et confronté à des lourds investissements dans le parc nucléaire français, EDF a par ailleurs présenté en avril 2016 un projet d'augmentation de capital de 4 milliards d'euros - dont 3 milliards assurés par l'Etat.

L'opération est désormais programmée d'ici à la fin du premier trimestre alors qu'elle devait à l'origine intervenir avant la clôture des comptes 2016, prévue mi-février.

(Edité par Dominique Rodriguez)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    01 février14:57

    Quand une entreprise se sépare d'une partie de ses employés, c'est bien par manque de travail..sinon, elle embauche.

    Signaler un abus

  • domin288
    01 février14:36

    M5626052 : le 65200 employés?

    Signaler un abus

  • mlemonn4
    01 février14:18

    Voilà le début du résultat de la gestion de nos technocrates avec le rachat d'AREVA; ces apprentis sorciers jouent au Monopoly et comme d'habitude nous envoient les factures à payer ! Encore combien de temps pour que les français sortent de leur léthargie! je crains fort que la chappe de plomb soit déjà tombée sur le Pays mais pas encore sur les français! Le mérite de toute cette élite au pouvoir depuis 50 ans, c'est d'avoir plongé le pays dans la crise perpétuelle et le désespoir !

    Signaler un abus

  • YesWeTax
    01 février14:14

    @M5626052: 0 crois que des ge,s d'EDF bossent plus de 8h par jour ça me fait rire. Ils font max 32h et les missions de dépannage ne sont pas tous les jours. Sans parler de l'age de départ à la retraire, j'ai un voisi qui est à la retraite à 50 ans chez EDF. Ca me ne dérange pas si on sépare la caisse de retraite. Ecole Des Fainéants !

    Signaler un abus

  • M5626052
    01 février13:36

    @mserge537. Je voudrais vous voir en haut d'un pylône par -10° quand vous en êtes à la 7 ou 8ème heure de dépannage. Je vous propose aussi de travailler en suspension dans un puits de pompe primaire de tranche nucléaire. Après vous pourrez parler de ce que vous aurez vécu.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

0 0.00%
8.502 +1.21%
40 -1.09%
0.368 -3.16%
69.15 -3.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.