Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EDF investit 1,8 milliard d'euros dans une centrale en Pologne

Reuters05/12/2011 à 13:22

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé lundi un investissement d'environ 1,8 milliard d'euros dans la construction d'une centrale à charbon de 900 mégawatts (MW) en Pologne afin d'augmenter ses capacités installées et de se renforcer en Europe centrale.

Basée à Rybnik, cette centrale s'inscrit dans l'objectif de l'électricien public français de disposer en 2020 de 200 gigawatts (GW) de capacités installées avec un "mix" énergétique diversifié, a précisé le groupe dans un communiqué.

EDF a également indiqué que le chantier serait lancé au printemps 2013, pour une mise en service prévue début 2018.

Alstom fournira de son côté la chaudière de la centrale et son système de broyage du charbon, ainsi que la salle des machines complète, pour un contrat que le spécialiste des infrastructures énergétiques a chiffré au total à près de 900 millions d'euros.

Le projet d'EDF consiste à remplacer les quatre unités les plus anciennes de la centrale de Rybnik par une unité plus performante en s'appuyant sur une technologie, dite "supercritique", qui permet d'atteindre les rendements parmi les plus élevés du marché, soit 45% contre 36% actuellement en moyenne pour les centrales à charbon polonaises.

Le site de Rybnik pourra en outre fonctionner grâce à la combustion de biomasse, ce qui permettra une réduction de 30% des émissions de CO2 par rapport aux centrales à charbon traditionnelles.

"PLATE-FORME RÉGIONALE"

EDF estime que la Pologne est un marché à fort potentiel, avec des tensons prévisibles entre l'offre et la demande autour de 2015 et l'une des plus solides croissances de consommation d'électricité en Europe, estimée à environ 3,5% par an d'ici à 2015.

"Sur les 33.000 mégawatts de capacités installées (...), la Pologne va devoir en déclasser, pour répondre aux normes environnementales, 50% d'ici 2025", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Gérard Roth, directeur Europe continentale d'EDF.

"Nous voulons faire en sorte que la Pologne devienne une plate-forme régionale de développement du groupe en Europe centrale", a-t-il ajouté.

EDF prévoit en outre des opportunités de développement pour des projets nucléaires "à moyen terme" dans le pays, dont il est aujourd'hui le troisième producteur d'électricité avec un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 275 millions en 2010.

Le groupe s'est cependant retiré au printemps des discussions pour le rachat d'une participation, valorisée à plus de 1,2 milliard d'euros, de 51% dans le capital du polonais Enea, avaient dit à Reuters des sources proches de l'opération.

Interrogé sur un éventuel intérêt de la part d'EDF si le gouvernement polonais remettait Enea en vente, Gérard Roth a déclaré : "Actuellement il n'y a pas de projet en cours et donc je ne peux pas spéculer (...), on verra quand les choses se présenteront."

En France, EDF doit par ailleurs annoncer jeudi un investissement dans sa centrale de Bouchain (Nord).

Vers 11h, les titres EDF et Alstom progressaient respectivement de 1,21% à 20,13 euros et de 3,20% à 26,48 euros pendant que le CAC 40 avançait de 1,24%.

Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.