1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

EDF confirme le calendrier du projet Hinkley Point

Reuters17/01/2018 à 12:56

EDF CONFIRME LE CALENDRIER DU PROJET HINKLEY POINT

PARIS (Reuters) - La mise en service du premier réacteur EPR de la future centrale nucléaire britannique d'Hinkley Point interviendra comme prévu fin 2025, a déclaré au Figaro Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF.

L'électricien public français, qui dirige le chantier et exploitera la centrale, avait revu à la hausse le coût du projet en juillet 2017 - à 19,6 milliards de livres sterling, soit 1,5 milliard de plus que prévu - et annoncé qu'il risquait de subir des retards.

"Tous les jalons techniques de 2017 ont été atteints. Une nouvelle organisation a été mise en place le 1er septembre, après une revue qui a identifié un risque, non avéré, de décalage de quinze mois pour le premier réacteur et de neuf mois pour le second", a déclaré au Figaro Jean-Bernard Lévy.

"La livraison du premier EPR de Hinkley Point est attendue comme prévu pour fin 2025, du deuxième pour fin 2026", a-t-il ajouté.

"Que le Royaume-Uni appartienne ou non à l'Union européenne est (...) neutre pour la solidité de notre position sur Hinkley Point. Le nucléaire est, avec la défense, une industrie de souveraineté où la coopération bilatérale entre la France et le Royaume-Uni est et restera forte", a également dit le PDG d'EDF.

Estimant que la filière nucléaire française a "surmonté une phase difficile", Jean-Bernard Lévy a en outre déclaré qu'elle passait désormais à "l'étape de conquête internationale en vue de succès commerciaux", citant des marchés prometteurs tels que l'Arabie saoudite et l'Inde.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

EDF
-4.86%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dbourbie
    17 janvier13:34

    2eme zac

    Signaler un abus

  • gchevrie
    17 janvier13:23

    Il peut promettre n'importe quoi , il ne sera plus en poste .Et il n'a pas défendu la maison EdF , en ne se battant pas dur comme fer contre la fermeture abracadantesque de Fessenheim .

    Signaler un abus

  • fquiroga
    17 janvier13:09

    d'ici a 2025, combien de reports??????

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

2.675 -6.47%
4754.08 -0.95%
1.13805 +0.09%
56.48 +0.71%
1.8165 -5.34%

Les Risques en Bourse

Fermer