Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ecotaxe : chronique d'un fiasco financier

Le Parisien10/10/2014 à 10:18

Ecotaxe : chronique d'un fiasco financier

« Un terrifiant chef-d'oeuvre budgétaire ! » La petite phrase est signée Gilles Savary. Ce député PS résume assez bien l'incroyable fiasco financier de l'écotaxe. « Elle devait nous rapporter 800 M€ par an, elle nous coûtera 260 M€ par an pendant onze ans ou 800 M€ en une seule fois », résume le parlementaire, spécialiste des questions de transport. Voici comment on en est arrivé là.

Un montage inédit... Lancée en 2007 lors du Grenelle de l'environnement, l'idée d'une taxation écologique des transports routiers français et étrangers -- le principe pollueur payeur -- s'est transformée en écotaxe dans une loi votée à la quasi-unanimité en juillet 2009. Elle devait permettre de récolter 1,2 Md€ en taxant les camions de plus de 3,5 t roulant sur les nationales et départementales. Des sommes versées à l'Agence de financement des infrastructures de transport et aux collectivités locales.

...complexe... Pour lever ce prélèvement, l'Etat décide de créer un système de repérage des camions par satellite. Il faut donc équiper les poids lourds en boîtiers GPS. Et installer 180 portiques détectant les boîtiers. Trop compliqué de confier cette mission aux douanes jugent les dirigeants de l'époque. Le gouvernement Fillon sous-traite donc la mise sur pied du dispositif et la collecte de la taxe à Ecomouv', consortium d'entreprises privées. Le premier partenariat public-privé pour lever un impôt était né.

... et coûteux. Le hic, c'est que cela coûte cher. Ecomouv' investit plus de 500 M€. Le tout, financé à 80 % par crédit, notamment contracté auprès de banques françaises. En échange, Ecomouv' devait recevoir un loyer annuel d'environ 260 M€. Soit l'équivalent d'environ 20 % de la taxe collectée. Des sommes que l'Etat s'est engagé à honorer pendant onze ans et demi. Et ce, que l'écotaxe rapporte 1,2 milliard ou zéro euro. A moins de... rompre le contrat avec Ecomouv'. Là encore, il y ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

260.327 +0.55%
13.95 -1.45%
40.64 -0.95%
107.07 -0.28%
51.06 -1.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.