Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EADS remanie son capital et simplifie sa gouvernance

Reuters05/12/2012 à 22:00

EADS RÉORGANISE SON ACTIONNARIAT ET SA GOUVERNANCE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - EADS a annoncé mercredi une profonde réorganisation de son actionnariat, permettant à l'Allemagne d'entrer pour la première fois directement au capital du groupe et aux Etats de réduire leur participation cumulée, même s'ils entendent conserver une influence.

Moins de deux mois après l'échec de sa tentative de fusion avec le britannique BAE Systems, le groupe d'aérospatiale et de défense effectue sa mue la plus spectaculaire depuis sa création en 2000 et adopte une gouvernance classique tout en préservant le sacro-saint équilibre franco-allemand.

Le groupe procèdera à un rachat allant jusqu'à 15% de ses actions pour accompagner la sortie prévue des groupes privés français Lagardère et allemand Daimler de son capital.

L'assemblée générale extraordinaire destinée à avaliser le changement de gouvernance du groupe et le rachat d'actions aura probablement lieu à mi-janvier, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier à l'Elysée.

La France et l'Allemagne auront chacune deux représentants au nouveau conseil d'administration de 12 membres, a-t-on précisé de même source.

Les deux gouvernements ont salué l'annonce de cet accord, intensément négocié ces dernières semaines sur les bases du schéma imaginé lors du projet de fusion avorté avec BAE.

COMPTE-RENDUS RÉGULIERS À L'ÉLYSÉE

Le président exécutif Tom Enders a rencontré François Hollande mercredi matin.

"Ce fut une discussion très franche qui a duré une heure", a rapporté un conseiller de l'Elysée. "Le président a demandé que Tom Enders rende compte régulièrement de son action aux ministres de l'Economie et de la Défense tous les huit mois environ".

Tom Enders doit rencontrer jeudi matin le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

La France et l'Allemagne détiendront à terme jusqu'à 12% du capital d'EADS et l'Espagne environ 4%, avec des droits de préemption réciproques, dans le cadre d'un nouvel accord qui remplacera le pacte d'actionnaires datant de 2000.

Paris détient actuellement 15% d'EADS et l'Espagne 5,5% d'EADS. Du côté des actionnaires industriels, Daimler détient 15% du capital mais 22,5% de droits de vote, et Lagardère a 7,5%.

Cet accord prévoit également un dispositif permettant à la France et à l'Allemagne de protéger leurs intérêts liés à la sécurité nationale, notamment en ce qui concerne la force de dissuasion nucléaire pour Paris.

Le rachat d'actions portera sur deux tranches de 7,5% du capital: la première sera ouverte à tous les actionnaires et, sur la seconde tranche, 5,5% seront réservés à des actions EADS détenues par Lagardère.

Pour entrer dans le capital d'EADS, l'Allemagne acquerra via la banque publique KfW 2,76% à Daimler d'ici la fin 2012 et la participation de 7,44% du consortium public-privé allemand Dedalus, parvenant ainsi à 10,2% du capital.

Cette participation sera portée à 12% une fois le programme de rachat d'actions réalisé.

Daimler a commencé dès mercredi à placer des titres sur le marché.

Tim Hepher, avec Wilfrid Exbrayat et Noëlle Mennella pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

100.365 0.00%
14.2 +1.07%
-0.326 0.00%
2.975 +0.01%
69.52 -0.60%
2.33 -2.10%
99.31 -1.90%
1.288 -0.23%
33.62 +0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.