Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EADS confirme des discussions sur son actionnariat

Reuters03/12/2012 à 10:14

CONFIRMATION DE DISCUSSIONS SUR L'ACTIONNARIAT ET LA GOUVERNANCE D'EADS

PARIS (Reuters) - EADS a confirmé lundi que ses actionnaires de référence discutaient actuellement de possibles changements dans la structure de son actionnariat et de sa gouvernance, sans plus de précisions.

Selon des sources proches du dossier, la France et l'Allemagne ont discuté ce week-end d'EADS et semblent très proches d'un accord sur une nouvelle structure actionnariale pour le premier groupe européen d'aérospatiale et de défense.

"Les changements potentiels en discussion actuellement nécessiteront, le cas échéant, l'approbation des actionnaires d'EADS NV. A ce stade, rien ne permet d'affirmer que ces discussions aboutiront à de tels changements", précise le groupe dans un communiqué.

"Des informations supplémentaires seront communiquées selon l'évolution de la situation", ajoute EADS.

Selon une source au fait des discussions menées à Paris, il est question de limiter les participations des Etats dans EADS à moins de 30%, donnant à la France et à l'Allemagne 12% des actions avec droits de vote chacune, l'Espagne ayant 4%, au sein d'un noyau dur d'actionnaires.

Resterait en réserve une part de quelque 2% que les trois Etats se laisseraient la possibilité d'acquérir ultérieurement, a précisé cette source, confirmant une information du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Les Etats doivent limiter leurs participations combinées dans EADS en dessous du seuil de 30% du capital qui nécessiterait le lancement d'une offre sur l'ensemble du groupe en vertu de la législation des Pays-Bas, où le groupe est enregistré.

Le quotidien a aussi rapporté que les discussions portaient également sur la répartition des sièges au comité exécutif. La France et l'Allemagne auraient chacune deux sièges et l'Espagne en compterait un.

Le nouveau pacte serait soumis aux actionnaires au printemps 2013, ajoute-t-il dans son édition de lundi.

Deux sources proches de discussions ont déclaré qu'un accord pouvait être conclu lundi, ouvrant la voie à une sortie des deux actionnaires industriels, le constructeur automobile allemand Daimler et le groupe de médias français Lagardère.

EADS tient ce lundi une réunion d'investisseurs à Londres au cours de laquelle les grandes lignes de la réorganisation pourraient être présentées.

Reuters a rapporté vendredi que Paris ramènerait sa participation de 15% actuellement à 12%, à parité avec l'Allemagne, dans le cadre du nouveau pacte en cours de négociation et qui vise à remplacer celui issu, en 2000, de la création d'EADS.

La révision de la structure actionnariale du groupe est devenue une priorité depuis l'échec du projet de fusion avec le britannique BAE Systems qui a révélé la fragilité des arrangements actuels. L'Allemagne souhaite ainsi une participation directe et égale à celle de la France.

Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.