Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

E.ON renonce à son projet de nouvelle entité pour le nucléaire

Reuters10/09/2015 à 10:21

E.ON RENONCE À SON PROJET DE NOUVELLE ENTITÉ POUR LE NUCLÉAIRE

FRANCFORT (Reuters) - Le géant allemand des services aux collectivités E.ON a renoncé à son projet de transfert de ses centrales nucléaires dans une nouvelle entité face aux pressions politiques visant à obliger les électriciens allemands à assumer le coût du démantèlement de leurs installations, estimé globalement à près de 40 milliards d'euros.

L'action recule de 4,72% à 9,21 euros vers 08h00 GMT à la Bourse de Francfort, soit la plus forte baisse de l'indice européen EuroStoxx 50, lui-même en recul de 0,49%.

Elle entraîne dans son sillage tout le secteur européen des "utilities", qui accuse la plus forte baisse sectorielle (-1,0%).

E.ON a annoncé en décembre dernier son intention de se scinder en deux pour se séparer de ses activités de production conventionnelle d'électricité et se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution, une mutation spectaculaire face à la crise du secteur en Europe et en prévision de l'abandon du nucléaire en Allemagne.

L'électricien prévoyait de transférer vers une nouvelle filiale censée naître au deuxième semestre 2016, Uniper, les 16,6 milliards d'euros de provisions passées au titre du démantèlement de ses centrales nucléaires.

Il juge désormais que ce projet n'a plus de sens avec les changements législatifs en préparation.

"Cette décision nous préserve contre les risques pesant sur la mise en oeuvre de notre stratégie", affirme le président du directoire d'E.ON, Johannes Teyssen, dans un communiqué.

"Nous ne pouvons pas attendre et nous n'attendrons pas d'éventuelles décisions politiques susceptibles de retarder la scission d'Uniper."

PERTE NETTE ATTENDUE POUR 2015

Dans le cadre de la législation actuelle, les entreprises qui créent des filiales sont responsables de ces dernières pour une durée de cinq ans.

Pour empêcher les électriciens allemands d'échapper au paiement du démantèlement des centrales nucléaires, dont la dernière doit fermer d'ici 2022 en Allemagne, un projet de loi prévoit d'obliger les compagnies électriques à prendre en charge le démantèlement des centrales et le stockage des déchets radioactifs jusqu'au bout.

Même s'il ne transfère pas ses centrales nucléaires à Uniper, E.ON peut poursuivre son projet de scission qui le verrait conserver les réseaux, les énergies renouvelables et nucléaires et les activités de service tandis qu'Uniper prendrait les centrales électriques restantes, le négoce sur le marché de l'énergie et les activités dans le pétrole et le gaz.

Les actifs d'E.ON dans l'énergie nucléaire en Allemagne représentent environ 8% de son portefeuille de production d'électricité. Il exploite trois centrales en Allemagne et possède des participations minoritaires dans trois autres.

Le groupe a annoncé jeudi qu'il subirait une perte nette importante en 2015 en raison d'un montant record de provisions pour dépréciations d'actifs au troisième trimestre, proche de 10 milliard d'euros. Il impute cette charge à la chute des cours des matières premières et à un "contexte politique et réglementaire insuffisant".

Pour l'ensemble de l'exercice 2015, E.ON a maintenu sa prévision d'un bénéfice avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) compris entre 7,0 et 7,6 milliards d'euros et d'un bénéfice net hors exceptionnel compris entre 1,4 milliard et 1,8 milliard d'euros.

(Christoph Steitz et Harro ten Wolde; Bertrand Boucey pour le service français)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.