1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

E.ON quitte la Grande-Bretagne mais pas le nucléaire
Reuters30/03/2012 à 11:54

E.ON NE RENONCE PAS AU NUCLÉAIRE

FRANCFORT (Reuters) - La décision d'E.ON de renoncer à construire de nouvelles centrales nucléaires en Grande-Bretagne ne signifie pas que l'entreprise tourne le dos à la filière dans son ensemble, déclare vendredi le président du directoire du groupe de services aux collectivités.

"Ceci n'est pas un rejet de l'énergie nucléaire, simplement une décision sur la manière dont nous faisons des investissements", dit Johannes Teyssen dans un entretien publié vendredi par le journal allemand Handelsblatt.

RWE et E.ON ont annoncé jeudi renoncer à leur projet de 18 milliards d'euros visant à construire de nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni, ce qui pourrait compromettre l'objectif de Londres en matière de renouvellement du parc de réacteurs.

Les deux groupes ont justifié cette décision par le choix de l'Allemagne de rompre avec l'énergie nucléaire, le niveau élevé des coûts d'exploitation de leur coentreprise Horizon et par les délais requis par la construction de nouvelles centrales nucléaires.

E.ON a également déclaré jeudi qu'il poursuivrait son projet de construire un réacteur nucléaire en Finlande via le consortium Fennovoima, dans lequel le groupe allemand détient une participation de 34% au travers de sa filiale finlandaise.

Christoph Steitz, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4970.48 +1.01%
15.13 +3.40%
65.45 +3.53%
2.368 +3.86%
8.852 +3.46%

Les Risques en Bourse

Fermer