Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

DWS : la complaisance oui, pour la politique monétaire, mais non pour la pandémie, scande la Fed
information fournie par AOF18/03/2021 à 15:49

(AOF) - Comme prévu, la Fed n'a pas modifié sa politique monétaire lors de la réunion très attendue du comité de mars, observe Christian Scherrmann, économiste US chez DWS. Elle s'en est tenue à sa position accommodante bien définie : elle considère la hausse de l'inflation à court terme comme transitoire et apportera des changements majeurs à sa politique monétaire en fonction de la guérison du marché du travail, ce qui risque de prendre un certain temps. Les perspectives de croissance actualisées de la Fed dressent un tableau très rose, du moins pour 2021, estime l'économiste.

Les prévisions médianes de croissance du PIB américain pour 2021 ont été révisées à la hausse, passant de 4,2 % à 6,5 %, ce qui reflète l'impact probable d'une nouvelle série de mesures de relance budgétaire importantes et les progrès réalisés en matière de vaccination.

Entre-temps, l'inflation devrait dépasser légèrement les 2 % cette année, avant de redescendre à 2 % en 2022 et de remonter légèrement à 2,1 % en 2023, grâce à des perspectives plus favorables pour le marché du travail.

Le taux de chômage devrait diminuer un peu plus rapidement, pour atteindre 3,5 % en 2023 : un niveau compatible avec l'objectif large et inclusif de l'emploi maximum. Les membres du comité restent pessimistes malgré ces grandes révisions optimistes : le graphique en points médian pour 2023 n'indique toujours pas de hausse des taux, bien que certains participants prévoient une trajectoire légèrement plus raide pour les taux d'intérêt directeurs.

Lors de la conférence de presse, cependant, le président de la Fed, M. Powell, a posé une condition majeure à l'optimisme de la Fed. Faisant un peu écho au Dr Fauci, il a rappelé que "personne ne doit être complaisant" et que les vaccinations offrent un "espoir", mais que le port du masque sera nécessaire jusqu'à ce que le travail soit terminé.

En ce qui concerne l'ajustement des politiques de la Fed, il a donné la réponse habituelle : le calibrage de leurs outils est basé sur les résultats et ce n'est pas encore le moment de penser à une réduction progressive. En outre, M. Powell a passé un certain temps à souligner que les prévisions économiques à long terme sont très incertaines et qu'il souhaite ne pas trop s'y fier.

Selon Christian Scherrmann, le message de la Fed pourrait donc se résumer à ceci : restez complaisants, mais uniquement en ce qui concerne la politique monétaire, pas la pandémie.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.