Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Du vert en Europe sous le feu des résultats en attendant la BCE
Reuters22/04/2021 à 10:07

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE MODÉRÉE

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE MODÉRÉE

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée jeudi en début de séance sous un feu nourri de résultats trimestriels d'entreprises en attendant les annonces de la Banque centrale européenne, qui devrait réaffirmer sa posture accommodante.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,71% à 6.254,76 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,47% et à Londres, le FTSE avance de 0,17%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,72%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,57%.

Les résultats animeront la cote jusqu'à la réunion de la BCE, dont le communiqué de politique monétaire tombera à 11h45 et sera suivi 45 minutes plus tard de la conférence de presse de la présidente de l'institution, Christine Lagarde.

"Dans un contexte de perspectives de reprise économique retardées par les mesures de restriction sanitaire, la BCE peut justifier le maintien de sa politique monétaire ultra accommodante", estime Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires pour Allianz GI, qui ne s'attend à aucune annonce spectaculaire.

LES VALEURS EN EUROPE

La bonne résistance à la crise du secteur du luxe se confirme avec une accélération des ventes d'Hermès au premier trimestre, tirées par la forte demande en Asie, la reprise en Amérique et à la bonne résistance en Europe. L'action prend 2,87% dans les premiers échanges, l'une des meilleures performances du CAC.

Orange perd en revanche 1,89%, la plus forte baisse du CAC, après avoir fait état d'un léger recul de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre en raison notamment de l'impact de la pandémie due au coronavirus.

L'action Renault cède 1,46% après l'annonce par le constructeur d'une nouvelle baisse de son chiffre d'affaires trimestriel dans un contexte toujours perturbé par la pandémie de coronavirus.

Contre la tendance également, Credit Suisse perd 2,71% à la suite d'annonces de mesures pour renforcer ses fonds propres après avoir essuyé plusieurs milliards de dollars de pertes liées à l'effondrement du fonds spéculatif américain Archegos Capital.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi après deux séances dans le rouge, la progression des valeurs cycliques ayant compensé le recul de Netflix, pénalisé par des résultats trimestriels décevants.

L'indice Dow Jones a gagné 0,93%, ou 316,01 points, à 34.137,31 points, le S&P-500, plus large, a pris 38,48 points, soit 0,93%, à 4.173,42 points et le Nasdaq Composite a avancé de 163,95 points (+1,19%) à 13.950,22 points.

Le titre Netflix a chuté de 7,4% après que le géant de la vidéo en ligne a fait état d'un nombre de nouveaux abonnés au premier trimestre jugé décevant.

La plupart des secteurs du S&P-500 ont enregistré des gains mais pas celui des services de communication, plombé notamment par Netflix.

"Si vous enlevez Netflix de l'équation du jour, c'est tout simplement un rebond très large", a déclaré JJ Kinahan, stratégiste en chef chez TD Ameritrade.

Le bénéfice trimestriel moyen des composants du S&P-500 est attendu en hausse de plus de 30%, selon des données IBES de Refinitiv. Les résultats de Netflix ont un peu atténué ces attentes mais le secteur de la "tech" reste porteur.

"Les investisseurs se sentent davantage confiants sur les perspectives de croissance des résultats de la technologie", note Sam Stovall, stratégiste en chef chez CFRA Research,. "Ils préfèrent graviter autour de quelque chose de sûr, et à l'heure actuelle ce sont les valeurs technologiques".

Les contrats à terme signalent pour l'instant une ouverture sans grand changement mais la tendance pourrait évoluer avec la publication, une heure avant l'ouverture, des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

EN ASIE

Les marchés asiatiques ont participé au rebond général. La Bourse de Tokyo a pris 2,38% et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,9%.

L'indice SSE Composite de la Bourse de Shanghaï a en revanche clôturé en légère baisse (-0,2%).

TAUX/CHANGES

Le dollar recule légèrement face à un panier de devises de référence et l'euro gagne un peu de terrain, autour de 1,204 dollar.

L'apaisement des rendements des emprunts d'Etat se confirme, celui des bons du Trésor américain à 10 ans perdant deux points de base à 1,55%. Son équivalent allemand suit le mouvement pour redescendre autour de -0,28% dans les premiers échanges en Europe.

PÉTROLE

Les prix du pétrole reculent pour la troisième séance consécutive en raison des craintes pour la demande avec l'augmentation des cas de COVID-19 en Inde, le troisième importateur mondial.

Le baril de Brent perd 0,37% à 65,08 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,41% à 61,10 dollars.

(édité par Jean-Michel Bélot)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer