Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Du rififi dans les vignes de Saint-Emilion

Le Parisien16/03/2014 à 09:32

Du rififi dans les vignes de Saint-Emilion

SUR LA COUVERTURE du livre « Vino Business »*, le nom de l'auteur, Isabelle Saporta, s'étale en rouge sang sur fond noir. Une couleur prédestinée pour ce « document explosif » comme l'annonce la 4 e de couverture qui, depuis sa sortie le 6 mars, ne cesse de se faire tirer dessus à boulets rouges par le petit monde du vin de Bordeaux. « Un livre bouchonné au parfum d'approximation », a ainsi titré le journal régional « Sud Ouest » à propos de cet ouvrage de 250 pages.

« Voilà des excès d'écriture ! Oui, le vin de Bordeaux, c'est du business, nous l'assumons ! », a cinglé le président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), Bernard Farges, devant une ribambelle de journalistes lors de sa conférence de presse annuelle cette semaine dans un restaurant parisien chic. Jusqu'au magazine américain « The Wine Spectator » et la presse brésilienne qui se sont emparés du brûlot.

Salve d'insultes

Dernier rebondissement en date, mercredi dernier, la plainte pour diffamation déposée auprès du tribunal de grande instance de Paris par Hubert de Bouärd, propriétaire du Château Angélus -- premier grand cru classé de saint-émilion -- et homme fort du Bordelais qui a « remis une pièce dans la machine », s'agace-t-on au CIVB. Mais quel est donc ce sujet si brûlant qu'il déclenche une salve d'insultes contre l'auteur de l'enquête et fasse autant de bruit ?

« Vino Business » s'en prend de manière frontale à la « loi du silence » entourant le classement 2012 des saint-émilions et aux effets des pesticides utilisés à haute dose dans ces vignobles parmi les plus réputés au monde (voir ci-dessous). Mais aussi nommément aux hommes de ce microcosme et à un organisme public créé en 1935 et basé à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), l'Inao (Institut national de l'origine et de la qualité) qui serait, d'après Isabelle Saporta, phagocyté par ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

1.231 0.00%
11.31 0.00%
4.181 0.00%
75.2 -0.27%
16.93 -0.18%
73.66 +0.08%
18.53 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.