1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Draghi évoque l'effet protecteur du programme QE de la BCE
Reuters11/03/2015 à 11:42

FRANCFORT, 11 mars (Reuters) - Le programme d'assouplissement quantitatif (QE) de la Banque centrale européenne (BCE) est susceptible de protéger les pays de la zone euro des effets de contagion émanant des événements en Grèce, a dit mercredi le président de la BCE Mario Draghi. "Nous avons également observé une nouvelle baisse des rendements souverains du Portugal et d'autres pays jadis en difficulté en dépit d'un regain de crise en Grèce", a expliqué Draghi, lors d'une conférence à Francfort. "Cela laisse penser que le programme de rachat d'actifs protège peut-être les pays de la zone euro de la contagion". La Grèce et des experts de l'Union européenne, de la BCE et du Fonds monétaire international (FMI) entament ce mercredi des discussions techniques sur les réformes qu'Athènes doit mener pour obtenir un financement supplémentaire de ses bailleurs de fonds internationaux. ID:nL5N0WB3HB Draghi a admis que le programme de rachats de titres de dette souveraine et autre comportait des risques. "Nous sommes conscients que nos mesures puissent induire des risques pour la stabilité financière mais pour l'heure ces risques sont maîtrisés". Concernant les perspectives de l'économie de la zone euro, Draghi a observé que le mouvement de ralentissement de la croissance s'était inversé et que la reprise devrait "s'élargir et, espérons-le, s'intensifier". Les dernières prévisions économiques de l'Eurosystème publiées la semaine passée ont montré que le programme de QE devrait soutenir la croissance des Dix-Neuf et porter l'inflation à 1,8% en 2017, ce qui serait conforme à l'objectif de la BCE. Le président de la BCE a précisé que ces prévisions dépendaient de la mise en oeuvre complète des mesures annoncées par la banque centrale. Cette dernière compte acheter pour 60 milliards d'euros d'actifs, surtout des obligations souveraines, par mois jusqu'en septembre 2016 au moins. (John O'Donnell et Paul Carrel, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

41.925 +0.79%
1.13415 +0.19%
66.97 +0.04%
25.335 +1.42%
2.138 -0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer