Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

EUR/USD SPOT

1.2174USD
+0.08% 
valeur indicative 0.9999 EUR
Six - Forex 1 données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    1.2164

  • + haut

    1.2180

  • + bas

    1.2160

  • clôture veille

    1.2165

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • cotation spécifique

    USD/EUR

    0.8213  -0.09%
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter EUR/USD SPOT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter EUR/USD SPOT à mes listes

    Fermer

Draghi assure que la BCE est prête à agir vite

Reuters20/11/2015 à 10:52

(Actualisé avec nouvelles citations, contexte) par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 20 novembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est prête à agir rapidement pour faire remonter l'inflation dans la zone euro, a déclaré vendredi son président, évoquant la possibilité d'amplifier le programme d'achats d'actifs de l'institution et celle d'une modification du taux de dépôt. Ces propos constituent l'indication la plus claire à ce jour de la probabilité de nouvelles initiatives de la BCE à l'issue de la prochaine réunion de son Conseil des gouverneurs, le 3 décembre, dans le but d'endiguer la baisse des prix dans la zone euro, qui éloigne l'institution de son objectif d'un taux inflation légèrement inférieur à 2% à moyen terme. "Si nous décidons que la trajectoire actuelle de notre politique n'est pas suffisante pour atteindre notre objectif, nous ferons ce que nous devons faire pour faire remonter l'inflation aussi rapidement que possible", a dit Mario Draghi lors du Congrès bancaire européen à Francfort. Il s'exprimait devant certains des critiques les plus sévères de la politique ultra-accommodante menée par la BCE, parmi lesquels le président de la Bundesbank allemande, Jens Weidmann. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, qui a lui aussi ouvertement critiqué la banque centrale à plusieurs reprise, devait s'exprimer dans la journée à la même tribune. Depuis le mois de mars, la BCE achète chaque mois pour 60 milliards d'euros de titres sur les marchés, principalement des obligations d'Etat, pour tenter de faire remonter les prix, mais cette politique a eu pour l'instant peu d'effet: en octobre, les prix à la consommation dans la zone euro n'ont augmenté que de 0,1% sur un an. "TOUS LES INSTRUMENTS DISPONIBLES" Mario Draghi a néanmoins plaidé la cause du programme d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing", QE), expliquant qu'il avait permis de faire baisser les coûts de financement des entreprises de la zone euro. Il a ajouté que ce programme pouvait être augmenté, prolongé et son champ d'application élargi afin d'accroître son efficacité. Il a aussi déclaré que la BCE pourrait modifier son taux de dépôt pour amplifier l'impact du QE. Le taux de la facilité de dépôt est actuellement fixé à -0,2%, ce qui signifie que les banques doivent payer pour placer leurs réserves excédentaires auprès de la banque centrale. Ce taux négatif vise à inciter les établissements financiers à prêter plutôt qu'à immobiliser leurs capitaux. Les marchés anticipent depuis plusieurs semaines déjà un nouvel assouplissement de la politique de la BCE le 3 décembre. Parmi les hypothèses envisagées par les investisseurs figurent, outre celle d'un nouvel abaissement du taux de dépôt, celle d'une augmentation du montant mensuel des achats d'actifs et celle d'une prolongation du QE au-delà de l'échéance initiale fixée à septembre 2016. Mario Draghi a expliqué que la BCE agirait si elle concluait que l'inflation dans la zone euro risquait de s'éloigner encore de son objectif, une éventualité déjà évoquée lors de la réunion de politique monétaire du 22 octobre. "Si nous concluons que l'équilibre des risques pour notre objectif de stabilité des prix à moyen terme s'oriente à la baisse, nous agirons en utilisant tous les instruments disponibles dans le cadre de notre mandat", a-t-il dit. Sur le marché des changes, l'euro a cédé du terrain après ces déclarations, tombant à un plus bas du jour de 1,0665 dollar EUR= avant de remonter légèrement. A 9h45 GMT, il se traitait à 1,0685 dollar. (avec John O'Donnell; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

+0.06%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.