Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Draghi-Agir trop tard sur l'inflation n'est pas sans risque

Reuters04/02/2016 à 10:34
 (Actualisé avec des précisions) 
    FRANCFORT, 4 février (Reuters) - Le risque d'agir trop tard 
sur une inflation très faible est plus grand que celui d'agir 
trop tôt et une attitude attentiste pourrait entraîner une perte 
de confiance durable, estime Mario Draghi, le président de la 
Banque centrale européenne (BCE), laissant supposer qu'un 
nouveau coup de pouce monétaire pourrait s'imposer. 
    Adopter une attitude attentiste en raison de la chute des 
cours pétroliers et laisser une inflation très faible 
s'enraciner dans l'économie affecteraient les anticipations à 
long terme et saperaient la confiance accordée à la banque 
centrale, ce qui déboucherait sur une inflation qui faiblirait 
de manière constante, a expliqué Mario Draghi 
    "Si cela se produisait, il faudrait une politique monétaire 
bien plus accommodante pour renverser la tendance", a-t-il dit, 
à l'occasion d'une conférence donnée dans les locaux de la 
Bundesbank, la banque centrale allemande."De ce point de vue, le 
risque d'agir trop tard l'emporte sur celui d'agir trop tôt". 
    L'institut d'émission a mis en avant la perspective d'un 
nouvel assouplissement dès mars et les investisseurs comptent 
déjà sur une réduction du taux des dépôts et sur un éventuel 
ajustement de son programme d'assouplissement quantitatif (QE). 
    La BCE vise une inflation d'un petit peu moins de 2% mais 
cela fait trois ans que l'indicateur économique évolue nettement 
au-dessous de cet objectif et la situation n'est pas près de 
changer au vu du caractère désinflationniste de prix pétroliers 
bas, d'une croissance économique molle, d'un crédit amorphe et 
d'une croissance salariale modeste dans la zone euro. 
    "Si nous ne capitulons pas face à une inflation basse, et il 
est hors de question que nous le fassions, elle reviendra à des 
niveaux compatibles avec notre objectif", a poursuivi Mario 
Draghi. 
    Dans son bulletin économique publié jeudi, la BCE observe 
que, sur la base des cours pétroliers du moment, "la trajectoire 
prévisible de l'inflation annuelle en 2016 est bien plus basse 
que ce qui était attendu au début décembre 2015".  
    "On s'attend à ce que les taux d'inflation restent très bas, 
voire deviennent négatifs, dans les mois qui viennent pour ne se 
redresser que plus tard en 2016". 
    Quant à la croissance économique mondiale, elle est modérée 
et inégale et la reprise de la zone euro reste portée par la 
consommation privée mais est aussi retenue par un ralentissement 
de la croissance des exportations, note la BCE.     
    Mario Draghi a enfin démenti que la banque centrale soit à 
cours d'instruments de politique monétaire et ajoute qu'elle 
doit accepter le risque de recourir à certains d'entre eux qui 
ne sont pas conventionnels. 
    "Il est hors de doute que si nous devions adopter une 
politique plus accommodante, les risques d'effets secondaires ne 
nous dissuaderaient pas", a dit le président de la BCE. "Nous 
nous attachons toujours à limiter les distorsions causées par 
notre politique mais la priorité reste l'objectif de stabilité 
des prix". 
 
 (Balazs Koranyi, Francesco Canepa et John O'Donnell, Wilfrid 
Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van 
Overstraten) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.01 +5.21%
AXA
23.415 -0.17%
5.325 -0.93%
105 -0.14%
13.585 +0.63%
17.79 0.00%
76.98 -0.08%
99.15 -0.11%
50.64 +0.68%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.