Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Doux refuse l'offre de rapprochement de Tilly-Sabco

Reuters21/10/2013 à 21:15

DOUX DIT NON À TILLY-SABCO

GUERLESQUIN, Finistère (Reuters) - Le PDG de la société de poulets exportés Tilly-Sabco, Daniel Sauvaget, a estimé lundi que seul un rapprochement avec son concurrent breton Doux pouvait sauver la filière avicole bretonne et pérenniser cette filière en France.

Mais le volailler Doux a immédiatement opposé une fin de non-recevoir à cette offre, estimant que les deux entreprises étaient confrontées à des problématiques différentes.

"Il faut qu'on reformate la filière sur les outils du Finistère pour que les pouvoirs publics négocient à Bruxelles un soutien dégressif sur les cinq ou six prochaines années", a dit Daniel Sauvaget lors d'une visite de l'usine Tilly-Sabco de Guerlesquin.

"L'enjeu, c'est l'avenir de l'aviculture en Bretagne", a estimé le PDG de Tilly-Sabco, selon lequel un "rapprochement" avec Doux est indispensable. "Les choses progressent en ce sens."

Pour Doux, où le fonds d'investissement Calmes doit devenir majoritaire dans le cadre du plan de continuation de l'entreprise, ce rapprochement n'est pas une bonne idée.

"Ce n'est pas à l'ordre du jour et une telle alliance buterait sur la différence entre les modèles d'entreprises, intégré pour Doux et externalisé pour Tilly-Sabco", a dit le volailler dans un communiqué. "La problématique de marchés est la même mais la problématique des entreprises est différente."

La filière représenterait quelque 4.000 emplois dans le Finistère, une région touchée par la fermeture du site principal des abattoirs de GAD Sas.

Depuis la fin des restitutions destinées au poulet export décidée par la commission européenne en juin dernier, ses deux principaux bénéficiaires en Europe, Doux et Tilly-Sabco, doivent faire face à des difficultés qui s'ajoutent à la crise de l'agroalimentaire en Bretagne.

Face à cette décision, Tilly-Sabco, qui emploi 340 personnes à Guerlesquin, a baissé de 40% ses volumes de production depuis le 1er octobre.

Le PDG de Tilly-Sabco a précisé que la filière bretonne de poulet export était aujourd'hui en danger compte tenu de la fin "brutale" des restitutions mais aussi en raison de la concurrence brésilienne dont la monnaie bénéficie notamment d'une parité plus favorable que l'euro avec le dollar.

"Les prix se sont effondrés, on a perdu 30% de rémunération", a t-il indiqué, jugeant que le sauvetage de la filière était désormais une question de semaines.

Le PDG de Tilly-Sabco, qui vient d'investir 4 millions d'euros dans une nouvelle unité de fabrication de saucisse de poulet, a également affirmé lundi la volonté de diversification de son entreprise pour répondre aux problèmes de la filière.

Pierre Henri Allain, édité par Yves Clarisse

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.