1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Dix morts dans des affrontements à Aden dans le sud du Yémen

Reuters28/01/2018 à 14:01
 (Actualisé avec appel du Premier ministre, 4e et 5e 
paragraphes) 
    ADEN/MARIB, Yémen, 28 janvier (Reuters) - Au moins dix 
combattants ont été tués et une trentaine d'autres blessés dans 
des affrontements survenus dimanche entre groupes armés 
yéménites alliés à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis, 
à Aden dans le sud du Yémen, a-t-on rapporté de source médicale. 
    Il s'agit des affrontements les plus meurtriers à ce jour 
entre des séparatistes du sud du Yémen, soutenus par les Emirats 
arabes unis (EAU), et des forces fidèles au gouvernement 
yéménite en exil en Arabie saoudite. 
    Le Premier ministre yéménite Ahmed ben Dagher a dénoncé les 
agissements des séparatistes du Sud, parlant de coup de force et 
estimant que l'on s'acheminait vers une "confrontation militaire 
générale(...), ce qui serait un cadeau direct fait aux 
(miliciens chiites) Houthis et à l'Iran". 
    Il a appelé les pays arabes à empêcher qu'Aden, capitale 
provisoire de l'administration du président Abd-Rabbou Mansour 
Hadi, ne tombe entre les mains des séparatistes du Sud, qui se 
sont emparés de pans importants de la ville à la faveur de ces 
affrontements. 
    "Ils progressent militairement, implantant de nouveaux 
postes de contrôle militaires et attaquant les bases du 
gouvernement légitime(...)", a écrit le Premier ministre sur sa 
page Facebook. 
    Des combattants étaient déployés dimanche dans la majeure 
partie des quartiers d'Aden, où l'on entendait des tirs d'armes 
automatiques et des explosions, ont constaté des journalistes de 
Reuters. 
    Les séparatistes des "Forces de résistance du Sud" ont pris 
une base militaire clé et plusieurs édifices officiels aux 
soldats fidèles au président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi, 
en exil en Arabie saoudite, et, rapportaient des habitants, 
plusieurs centaines de manifestants favorables aux séparatistes 
se sont rassemblés sur une place de la ville. 
    Les séparatistes ont accusé ces derniers jours le 
gouvernement de Hadi de corruption et d'incompétence, et ont 
réclamé sa démission. 
    Si Hadi est toujours en exil en Arabie, son administration 
contrôle théoriquement les quatre cinquièmes du territoire 
yéménite, mais certains responsables politiques et militaires à 
Aden aspirent désormais à recréer l'Etat du Sud-Yémen, démantelé 
en 1990. 
 
 (Mohammed Mukhashaf et Stephen Kalin; Eric Faye pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer