1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Discussions américano-russes sur la Syrie la semaine prochaine
Reuters17/08/2018 à 02:51

    WASHINGTON, 17 août (Reuters) - Le conseiller à la Sécurité
nationale de la Maison blanche, John Bolton, s'entretiendra la
semaine prochaine à Genève avec son homologue russe Nikolaï
Patrushev sur le contrôle des armes et le rôle de l'Iran dans le
conflit en Syrie, a annoncé jeudi un représentant de
l'administration américaine.
    Cette réunion fait suite au sommet controversé organisé en
juillet à Helsinki entre le président américain Donald Trump et
son homologue russe Vlamidir Poutine.
    Donald Trump s'était attiré des critiques pour avoir dit ne
pas avoir de raison de croire ses propres services de
renseignement davantage que le chef du Kremlin sur la question
d'une ingérence russe qui aurait pu l'aider à remporter
l'élection présidentielle de 2016.
    Très peu de détails ont été livrés par la Maison blanche sur
les discussions tenues en tête-à-tête entre Trump et Poutine,
mais le représentant de l'administration a fait part d'une liste
de thèmes évoqués par les deux dirigeants.
    Selon lui, le sujet le plus important du sommet fut la
guerre en Syrie, notamment le rôle de l'Iran dans ce conflit et
la situation humanitaire dans le pays.
    Trump et Poutine ont convenu que les Iraniens devaient
quitter la Syrie, mais la Russie considère cela comme un tâche
difficile, a poursuivi le représentant.
    Dès la fin de son entrevue avec Poutine, Trump a mis au
courant le secrétaire d'Etat Mike Pompeo et l'ambassadeur
américain en Russie Jon Huntsman de la teneur des discussions
pendant une quinzaine de minutes, a-t-il encore dit.
    Le représentant de l'administration américaine a souligné
que Trump a dit Poutine que toute ingérence russe dans les
élections américaines devaient stopper en 2018, alors que des
élections de mi-mandat sont prévues en novembre aux Etats-Unis.

 (Jeff Mason et Steve Holland, avec la contribution de Jonathan
Landay; Jean Terzian pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer