Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Différend turco-allemand : Schäuble insiste, la Turquie recule

Reuters24/07/2017 à 12:57
    BERLIN, 24 juillet (Reuters) - Le président turc Recep 
Tayyip Erdogan met en danger les relations entre son pays et 
l'Allemagne, a déclaré le ministre allemand des Finances 
Wolfgang Schäuble dans un contexte de tension accrue entre les 
deux pays tandis qu'Ankara faisait marche arrière concernant une 
liste d'entreprises allemandes soupçonnées de soutenir le 
terrorisme. 
    Dernier incident à signaler dans la chronique de la 
détérioration continue des relations entre les deux pays, la 
Turquie a fourni à Berlin une liste comprenant plus de 680 
entreprises allemandes qu'elle soupçonne de soutien au 
terrorisme, a-t-on appris vendredi.   
    Début juillet, six militants des droits de l'Homme, dont un 
Allemand, ont été arrêtés en Turquie dans le cadre de la 
répression en cours dans le pays depuis le coup d'Etat manqué de 
juillet 2016.   
    Par ailleurs, à la suite d'un différend sur l'accès à la 
base aérienne turque d'Incirlik, utilisée pour lancer des 
frappes contre le groupe Etat islamique, l'Allemagne a commencé 
le 9 juillet à retirer ses forces aériennes de cette base. 
  
    En mars dernier, les autorités allemandes ont interdit à des 
ministres du gouvernement turc de s'exprimer lors de 
rassemblement d'expatriés turcs en Allemagne organisés pour 
soutenir le référendum constitutionnel du 16 avril accroissant 
les pouvoirs du président. Erdogan avait répondu en accusant 
Berlin d'actions "fascistes". 
    Dans un entretien paru lundi dans le quotidien Bild, le 
ministre allemand des Finances reproche au président turc de 
jouer avec le feu. 
    "Il est en train de compromettre un partenariat vieux de 
plusieurs siècles", déclare Wolfgang Schäuble. "C'est dramatique 
parce que, de fait, beaucoup de choses nous lient. Mais nous ne 
pouvons pas permettre qu'on nous fasse chanter." 
    Vendredi, le ministre avait comparé la Turquie à 
l'ex-Allemagne de l'Est communiste. 
    Le secrétaire général de la chancellerie allemande, Peter 
Altmaier, a déclaré au Bild am Sonntag que le comportement de la 
Turquie était "inacceptable" et que l'Allemagne avait le devoir 
de protéger ses ressortissants et ses entreprises.   
    Dans un geste d'apaisement, le ministre turc de l'Intérieur 
a déclaré lundi dans un entretien téléphonique avec son 
homologue allemand que la présentation par Ankara à Interpol 
d'une liste de près de 700 entreprises soupçonnées de soutenir 
le terrorisme avait été retirée et que le problème venait d'"un 
problème de communication", a annoncé le porte-parole du 
ministère allemand de l'Intérieur, Tobias Plate. 
    "Le ministre a souligné qu'il n'y avait pas d'enquête contre 
les sociétés allemandes de la part des autorités turques en 
Turquie ou en Allemagne", a-t-il ajouté. 
    L'Allemagne a mis en garde ses ressortissants voyageant en 
Turquie qu'ils le faisaient à leurs risques et péril. 
 
 (Paul Carrel et Andrea Shalal; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.876 -1.35%
CGG
2.314 +2.94%
0.883 -0.20%
16.76 -0.59%
71.91 -0.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.