1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Devises : les grandes parités indécises ce midi
Cercle Finance18/01/2019 à 12:00

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne évoluait sans grande conviction face à ses principales contreparties, dont le billet vert américain (+ 0,13% à 1,1404 dollar), tout en se reprenant de l'ordre de 0,50% contre le sterling, à 0,8813. Même si dans les deux cas, la baisse est de mise sur la semaine.

Hier, le dollar américain a été soutenu par plusieurs statistiques plus favorables que prévu, notamment les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice d'activité de la Fed de Philadelphie. Autres catalyseurs : certaines informations de presse sont toujours positives quant l'issue du différend commercial entre Washington et Pékin. Hier en effet, le Wall Street Journal croyait savoir que Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor, caresserait l'idée de lever au moins en partie les restrictions commerciales imposées récemment à la Chine.

Tout cela n'est pas clair car les services du Trésor n'ont pas confirmé l'information, et que le Congrès a voté une loi protectionniste sur les semi-conducteurs ciblant des groupes chinois, dont Huawei. En outre, le 'shutdown' n'en finit pas.

Reste que l'optimisme l'emporte, ce qui se traduit notamment par la poursuite de la tension du rendement du T-Note fédéral à dix ans, qui atteint 2,76% ce midi, soit plus de 20 points de base de plus que le niveau touché le 3 janvier. Il s'agit d'un facteur de soutien pour le billet vert.

Par ailleurs, le Brexit n'effraie décidément pas les cambistes. Si l'euro gagne 0,51% contre la livre ce midi à 0,8820, il a perdu 1,3% sur la semaine glissante. 'Le sterling a atteint des plus hauts de deux mois face au dollar et à l'euro, sur le sentiment que le Parlement britannique parviendra à un consensus pour éviter un 'hard Brexit'', c'est-à-dire une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord, le pire de scénarios, commentent ce matin des spécialistes parisiens.

Quid de l'agenda statistique américain de l'après-midi ? 'Il faudra surveiller de près la première estimation de l'indice de confiance de l'Université du Michigan qui est une mine d'informations sur la santé de l'économie américaine. Il devrait notamment donner des indices sur les attentes en termes de hausse des taux des ménages d'ici à un an et qui constituent un facteur clé pour la dynamique du marché de l'immobilier', commentaient ce matin les analystes de Saxo Banque.

'Les derniers chiffres étaient plutôt négatifs puisque près de 75% des ménages s'attendent à des taux plus hauts d'ici un an, soit le plus haut niveau depuis début 2007', ajoutent-ils.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer