1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Devises : la monnaie unique toujours morose
Cercle Finance01/10/2019 à 13:23

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne restait sans grande orientation face à la plupart de ses grandes contreparties. Mais à 1,0902 dollar (+ 0,03%), elle reste toute proche de ses plus bas niveaux en plus de deux ans alors que la croissance du Vieux Continent inquiète.

Par ailleurs, l'euro évolue sans grande tendance contre le sterling et le yen, tout en prenant 0,36% face au franc suisse.

Pêle mêle, on a appris ce matin que l'indice PMI manufacturier de l'Allemagne avait de nouveau baissé en septembre toujours plus bas sous la barre des 50 points, à 41,7 points. Et qu'en zone euro, l'indice des prix à la consommation pour ce même mois restait bas, à 1% - et même à 0,9% hors produits volatils.

Rappelons qu'hier, l'euro est tombé vers 1,0880 dollar pour la première fois depuis le printemps 2017 alors que selon les agences de presse, deux grands instituts de conjoncture allemands auraient réduit leurs prévisions de croissance pour le pays, locomotive de la zone euro.

Au final, 'la devise européenne s'est dépréciée de 4% face au billet vert au troisième trimestre, sa plus mauvaise performance depuis le deuxième trimestre 2018', commente ce matin un bureau d'études.

Cependant, du côté de la guerre commerciale venue des Etats-Unis, l'Europe a profité d'un certain répit alors que la presse rapportait hier l'intention de l'administration Trump d'empêcher la cotation des actions chinoises sur les marchés américains.

Enfin, l'incertitude demeure du côté du Brexit alors que pour l'heure, la date-butoir est toujours le 31 octobre.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer