1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Devises : l'euro se rapproche des 1,10 dollar
Cercle Finance03/10/2019 à 12:20

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se rapprochait de la barre symbolique des 1,10 dollar. Après 0,30% de hausse ces deux derniers jours, l'euro reste neutre (+ 0,01%) à 1,0964 dollar. La tendance était tout aussi 'flat' contre les autres grandes devises.

L'actualité statistique a de nouveau été marquée, ce matin, par un indicateur mal orienté. Il s'agissait de celui de l'institut IHS Markit : après 51,9 points en août (chiffre, il est vrai, révisé en hausse par rapport à l'estimation flash de 50,4 points), l'indice final composite de l'activité globale dans la zone euro est ressorti à 50,1 points en septembre, son plus bas niveau depuis juin 2013. Or il était attendu par le consensus à 50,4 points, sachant que la barre des 50 points sépare l'expansion de l'activité (au-dessus) de sa contraction (en dessous).

De nouveau, l'activité manufacturière continue de plier, notamment en Allemagne (avec un indice à 48,5 points, au plus bas de... 83 mois), ce que les services, toujours bien orientés, ne peuvent compenser.

'Préfigurant une hausse du PIB de 0,1 % seulement au troisième trimestre 2019, les dernières données PMI mettent en outre en évidence des signes d'approfondissement du malaise économique, qui rendent le risque de récession bien réel à l'amorce du quatrième trimestre', redoute l'économiste principal d'IHS Markit, Chris Williamson.

Les cambistes ont aussi appris ce matin que les prix à la production s'étaient contracté davantage que prévu.

Quid du Brexit ? Boris Johnson certes adressé, la veille, des propositions aux '27' pour qu'un accord de sortie soit trouvé avec le 31 octobre. Mais rien ne dit que l'Union européenne souhaite revenir sur le premier projet d'accord négocié avec le gouvernement de Theresa May. A moins qu'une fois de plus, la date-butoir ne soit repoussée.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer