1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Devises: l'euro défend la barre des 1,23 dollar

Cercle Finance23/02/2018 à 12:14

(CercleFinance.com) - Sans grande tendance à mi-séance ce vendredi (- 0,16%, après + 0,42% la veille), la monnaie unique européenne semble parvenir à défendre la barre des 1,23 dollar, à 1,2311. Même si sur la semaine, l'euro paraît bien parti pour reculer de l'ordre de 0,80% face à sa contrepartie américaine, en raison notamment des risques politiques allemand et italien.

Par ailleurs, l'euro reste inchangé contre le yen et le franc suisse et se tasse de 0,24% à 0,8814 livre sterling.

Certes, avec la réforme fiscale, puis le programme de grands travaux voulu par Donald Trump, le déficitaire budgétaire des Etats-Unis devrait se creuser cette année pour atteindre, selon certains économistes et alors que conjoncture est en haut de cycle, 5% du PIB. Ce qui pose avec plus d'acuité la problématique des 'déficits jumeaux', puisque les Etats-Unis sont également (à la différence de l'Union européenne) importateurs nets vis-à-vis du reste du monde. Cette situation tend à peser sur la valeur du dollar, d'autant que l'endettement de l'Etat fédéral dépasse déjà la barre des 100% du PIB.

Ajoutons que si la Fed remonte ses taux, la Banque centrale européenne (BCE), elle, en est toujours à diminuer le montant de ses rachats d'actifs (QE), revenus de 60 à 30 milliards d'euros par mois depuis le 1er janvier. Une nouvelle diminution est probable à partir de l'automne alors que l'économie du Vieux Continent envoie globalement des signaux positifs, à quelques exceptions mesurées cette semaine (PMI de l'Eurozone d'IHS Markit, Ifo allemand). Bref, la valeur de l'euro, ultime contrepartie du bilan de la BCE, profite parallèlement d'un puissant catalyseur positif : la réduction progressive de la politique monétaire non-conventionnelle.

C'est ce qui explique que contre le dollar, la devise européenne s'adjuge plus de 16% sur un an. Cependant, l'euro a perdu un peu de sa superbe ces dernières semaines, le sommet de 1,2557 dollar l'euro restant à distance.

En cause : le contexte politique européen, principalement en Allemagne et en Italie. 'Quid si les militants du SPD refusent la GroKo (la grande coalition entre leur partie et la démocratie-chrétienne) ? La perspective de l'intégration politique sera retardée, et avec elle les éléments d'union budgétaire que le FMI appelle de ses voeux', commente La Banque Postale AM ce matin, en référence au référendum qu'organise actuellement le parti social-démocrate allemand sur son alliance avec les conservateurs de la CDU/CSU.

Et LBP AM d'ajouter, en vue des élections législatives en Italie : 'quelle est la bonne mesure du risque italien, si on doit se retrouver demain dans un environnement moins favorable en termes économiques et avec moins de soutien de la part des politiques de l'Union ? Se poser la question oriente un peu la réponse qu'on apporte', commentent les spécialistes, qui soulignent la divergence récente des taux longs italien et allemand.

Sur l'agenda statistique européen, on a appris ce matin l'indice des prix à la consommation (souvent assimilé à l'inflation) avait été confirmé à 1,3% sur un an au mois de janvier, comme prévu et comme le mois précédent. Pas d'accélération de ce point de vue, le 'taux cible' voisin de 2% visé par la BCE restant éloigné.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.