1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Devises: l'euro continue de tester les 1,14 dollar
Cercle Finance30/11/2018 à 12:22

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne continuait - comme hier après les propos de Powell - de tester la barre symbolique des 1,14 dollar sans pouvoir la tenir. A cette heure, l'euro se tasse de 0,20% à 1,1366 dollar, ce qui vaut aussi face au franc suisse, la neutralité étant de mise contre le yen et le sterling.

Les déclarations de Jerome Powell, cette semaine, ont fait passer au second plan la publication, hier soir, du compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed. 'Les responsables de la Fed ont confirmé une future hausse de taux pour le mois de décembre (réunion prévue le 19 décembre), mais aussi la possibilité de faire preuve de souplesse dans la conduite de la politique en 2019, compte tenu des 'risques à la baisse' qui pèsent sur l'économie américaine alors que la croissance est forte (+3,5% au T3) et que le chômage est bas (3,7% au T3)', synthétisent les analystes d'Invest Securities ce matin.

La Fed se montre donc plus 'colombe' que tel n'était le cas auparavant, ce qui pèse sur les anticipations de taux courts, et aussi sur les taux longs : ainsi, le rendement du T-Note fédéral à dix ans est revenu à 3,02%, contre 3,24% le 8 novembre dernier, ce qui diminue l'attrait relatif du dollar.

Quid des statistiques de la matinée ? Les cambistes ont notamment pris connaissance des chiffres de l'indice des prix à la consommation pour novembre en zone euro, qui ressort à + 2% sur un an après 2,2% précédemment, et un consensus de 2,1%;

Chez Commerzbank, on souligne que hors éléments volatils, l'inflation revient de 1,1 à 1%, 'ce qui signifie que comme attendu, la hausse constatée en octobre n'était pas l'amorce d'un mouvement plus ample.' La BCE devrait donc revoir à la baisse ses prévisions en la matière au mois de décembre, supputent les spécialistes.

Et maintenant ? 'Pour deux jours, les chefs d'État et de gouvernement se retrouvent à Buenos Aires' dans le cadre du G20, rappelle-t-on chez Oddo BHF. 'Au programme, photos, poignées de main, mais aussi discussions sur des sujets importants (commerce, pétrole). Nul ne se hasarde à prédire avec confiance l'attitude du président américain lors des rencontres avec ses 'amis' chinois, russes et saoudiens', ajoutent les spécialistes.

Selon les analystes de Saxo Banque, 'le président américain a deux choix possibles : soit il va à la confrontation avec la Chine afin de rééquilibrer les échanges et de limiter l'avance du pays dans les nouvelles technologies, au risque de provoquer de sérieux remous sur les marchés et d'accentuer le ralentissement économique, soit il opte pour un cessez-le-feu en favorisant une forme de dialogue et de nouveau partenariat'. A suivre.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer