1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Devises : faibles tendances estivales sur les marchés
Cercle Finance09/08/2019 à 12:49

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne continuait de se traiter à proximité immédiate des 1,12 dollar (+ 0,04%), sans grande tendance pendant ce creux estival. Tel est le cas depuis lundi.

Et pourtant, l'actualité de la zone euro n'est pas des plus engageantes. En Italie, même si ce n'était pas vraiment une surprise, la coalition gouvernementale entre la 'Lega' et le Mouvement Cinq Etoiles semble vivre ses derniers instants alors que Matteo Salvini a demandé l'organisation d'élections anticipées. Ce qui présage d'une période d'instabilité politique à Rome alors que le projet de budget pour 2020 sera présenté cet automne - et que la Commission européenne veille au grain.

De plus, on a appris ce matin que la production industrielle française avait reculé de 2,3% entre mai et juin alors qu'elle était attendue en hausse de 2,1% par le consensus.

Cela étant, les agences de presse rapportaient hier que le gouvernement Merkel, aux prises avec une conjoncture allemande dégradée, notamment dans l'industrie, envisagerait un plan de relance budgétaire focalisé sur les investissements dans la perspective du changement climatique. Une sorte de 'green deal' ou bien de 'plan Mershell'. La situation budgétaire excédentaire de l'Allemagne semble en effet le permettre.

Reste que l'information n'a pas été confirmée. 'Depuis des lustres on nous promet une relance budgétaire et des dépenses d'infrastructure pour améliorer la croissance européenne. Et on attend toujours. Le doute est donc légitime', grince La Banque Postale AM.

Également neutre contre le franc suisse et le yen, l'euro prend en revanche 0,50% contre le sterling. Plusieurs indicateurs statistiques britanniques ont été décevantes, notamment la PIB et la production industrielle, tous deux mal orientés au 2ème trimestre.

EG

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer