Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deux opposants vénézuéliens arrêtés et détenus

Reuters02/08/2017 à 03:31
 (Actualisé avec Trump §6,7, Mexique §14, Chili §17) 
    par Corina Pons et Alexandra Ulmer 
    CARACAS, 2 août (Reuters) - Deux des chefs de file de 
l'opposition vénézuélienne ont été placés en détention mardi sur 
ordre de la Cour suprême, alliée au président Nicolas Maduro, 
qui les accuse d'avoir planifié leur évasion. 
    Leopoldo Lopez et Antonio Ledezma, qui avaient appelé à des 
manifestations contre la nouvelle assemblée constituante élue 
dimanche, étaient assignés à résidence, le premier depuis le 8 
juillet, après avoir passé plus de trois ans en prison pour sa 
participation aux manifestations antigouvernementales de 2014; 
le second depuis 2015, après avoir purgé une peine de prison 
pour des accusations de coup de force contre Nicolas Maduro. 
    La libération surprise de Lopez, et son assignation à 
résidence, avaient été interprétées comme une possible signal de 
détente dans la crise politique en cours depuis avril, sur fond 
de difficultés économiques et de pénuries.   
    Dans un communiqué annonçant leur réincarcération, la Cour 
suprême explique qu'en plus de planifier leur évasion, ils ont 
violé les termes de leur assignation à résidence en faisant des 
déclarations politiques et en s'exprimant dans les médias. 
    Mais l'opposition a vu dans leur arrestation un signe de la 
détermination du gouvernement socialiste de réduire au silence 
toute voix dissidente après l'élection dimanche d'une Assemblée 
constituante, boycottée par l'opposition et présentée par Maduro 
comme un moyen de sortir de la crise qui a fait quelque 120 
morts en quatre mois, dont au moins dix le jour du scrutin. 
    Le président américain Donald Trump a condamné dans la 
soirée "les actions de la dictature Maduro". 
    "M.Lopez et M. Ledezma sont des prisonniers politiques 
détenus illégalement par le régime", a-t-il dit, demandant "la 
libération immédiate et sans conditions de tous les prisonniers 
politiques". 
    D'après son épouse, Leopoldo Lopez a été interpellé en 
pleine nuit par des agents du Sebin, les services de 
renseignement du pays. "Minuit 27, cette nuit: le moment où la 
dictature enlève Leopoldo chez moi", a tweeté Lilian Tintori en 
joignant une vidéo où l'on voit son mari poussé vers un véhicule 
portant le sigle du "Sebin". 
     
    CONDAMNATION DES NATIONS UNIES 
    Le député Freddy Guevara, membre comme Lopez du parti 
Volonté populaire, a affirmé que les autorités avaient "kidnappé 
Leopoldo Lopez parce qu'il ne voulait pas céder aux pressions et 
aux fausses promesses du régime". 
    Antonio Ledezma, ancien maire de la capitale, Caracas, et 
lui aussi opposant en vue au régime socialiste de Maduro, a 
également été emmené par le Sebin, a tweeté sa fille, Vanessa 
Ledezma, postant une vidéo où l'on voit son père, en pyjama, 
emmené par des agents. 
    Zeid Ra'ad al Hussein, Haut commissaire des Nations unies 
aux droits de l'homme, a déploré leur arrestation et a condamné 
l'usage excessif de la violence.  
    "J'exhorte les autorités à ne pas aggraver une situation 
déjà instable par un usage excessif de la force, à l'image des 
violentes interventions des forces de sécurité dans plusieurs 
parties du pays", a-t-il ajouté dans un communiqué. 
    Le ministre des Affaires étrangères mexicain, Luis 
Videgaray,  a exprimé sa "solidarité à Leopoldo Lopez, Antonio 
Ledezma et aux autres prisonniers politiques au Venezuela". 
    L'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire 
depuis les élections de décembre 2015 mais dont les jours 
pourraient être désormais comptés en fonction des travaux de la 
Constituante, s'est réunie en session mardi. 
    Les ambassadeurs de Grande-Bretagne, de France, du Mexique 
et d'Espagne étaient présents. 
    Le ministre chilien des Affaires étrangères Heraldo Munoz a 
annoncé que deux membres de l'opposition, Beatriz Ruiz et Jose 
Fernando Nunez, récemment nommés juges de la Cour suprême 
alternative montée par l'Assemblée nationale, ont trouvé refuge 
à l'ambassade du Chili à Caracas. L'asile politique pourrait 
leur être accordé. 
     
 
 (avec Tom Miles à Genève; Eric Faye, Arthur Connan, 
Henri-Pierre André et Julie Carriat pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

17.79 -2.84%
7.24 -0.82%
36.325 -0.11%
52.75 -0.08%
5.198 +1.29%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.