1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deux gardes à vue levées dans l'enquête sur l'attentat de Barcelone

Reuters23/02/2018 à 15:49
    PARIS, 23 février (Reuters) - Les gardes à vue de deux des 
trois personnes interpellées mardi dernier en France sur 
commission rogatoire de l'Espagne dans le cadre de l'enquête sur 
deux attaques djihadistes qui ont eu lieu en Catalogne en août 
dernier ont été levées, a-t-on appris vendredi de source 
judiciaire. 
    Cette décision a été prise en raison de l'absence d'éléments 
incriminants à ce stade, a-t-on appris de même source.  
    La troisième personne placée en garde à vue à la suite de 
son interpellation à Albi (Tarn) va être présentée au juge 
d'instruction en vue d'une mise en examen. 
    La police française, en collaboration avec son homologue 
espagnole, avait arrêté deux personnes dans le Tarn et une dans 
le Gard suspectées d'avoir des liens avec Driss Oukabir, qui est 
en détention en Espagne. 
    Driss Oukabir est mis en examen en Espagne pour appartenance 
à une organisation terroriste et assassinats pour avoir 
participé à l'attaque de Barcelone le 17 août 2017. 
    Cette attaque a tué 14 personnes et en a blessé 100 autres, 
fauchées par une camionnette qui a dévalé les ramblas de la 
capitale de la Catalogne. 
    Un jour plus tard, la police a tué cinq personnes à 
Cambrils, au sud de Barcelone, après qu'ils eurent foncé à 
l'aide de leur véhicule dans une foule de policiers et de 
piétons, tuant une personne. 
    A la suite de l'enquête préliminaire ouverte après ces 
attentats, une information judiciaire a été ouverte par le 
parquet de Paris le 31 janvier 2018 des chefs de tentatives 
d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et 
association de malfaiteurs terroristes criminelle, a-t-on 
précisé de source judiciaire française. 
 
 (Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer