1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deux gardes à vue dans l'enquête sur la colonie inondée du Gard

Reuters10/08/2018 à 13:06
    TOULOUSE, 10 août (Reuters) - Deux personnes ont été placées
en garde à vue dans l'enquête sur la colonie de vacances
allemande évacuée jeudi en raison des violents orages qui ont
frappé le nord du département du Gard, a-t-on appris vendredi
auprès du parquet de Nîmes.
    Il s'agit de deux ressortissants allemands, le président et
le vice-président de l'association allemande Jugerdforderung
Saint-Antonius, propriétaire du terrain qui abrite la colonie de
vacances à Saint-Julien-de-Peyrolas.
    Ce camp de vacances, qui a dû être évacué jeudi en raison de
la montée des eaux, abritait alors 138 enfants et 46 adultes,
dont un septuagénaire qui est toujours porté disparu.
    Ce ressortissant allemand participait vraisemblablement à
l'encadrement de la colonie de vacances, a indiqué le parquet.
    Une enquête de gendarmerie sur les conditions d'accueil dans
ce centre de vacances a été ouverte jeudi pour "mise en danger
de la vie d'autrui" et "blessures involontaires", "travail
dissimulé et exploitation d'un camping sans autorisation".
    "Les responsables de l'association et de la colonie étaient
informés du caractère inondable des lieux et avaient été avertis
par le maire de la commune de la vigilance météorologique en
cours et n'ont pris aucune disposition", a précisé à Reuters le
parquet de Nîmes.
    Face à la brusque montée des eaux, cinq campings du
département et plusieurs habitations situées en bordure de la
rivière La Cèze ont été évacués. Au total, 750 personnes ont été
évacuées par les pompiers qui ont réalisé une cinquantaine
d'interventions. 
    La situation météorologique est revenue au calme vendredi
matin dans l'ensemble du département et les opérations de
nettoyage ont démarré dans les communes sinistrées.

 (Johanna Decorse, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer