Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deux clans s'opposent sur la recapitalisation de PSA

Reuters17/01/2014 à 18:33

TENSION AU SEIN DE PSA AU SUJET DE LA RECAPITALISATION

PARIS (Reuters) - Le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën se réunira dimanche pour évoquer plusieurs projets de recapitalisation du groupe automobile, rapportent vendredi Le Monde et Businessweek.

Selon Le Monde, la famille Peugeot, actionnaire de référence de l'entreprise avec 38% des droits de vote, est divisée sur la manière de procéder à cette augmentation de capital qui prévoit une possible entrée au tour de table de l'Etat français et du constructeur chinois Dongfeng.

"La tension est à son comble. Thierry Peugeot (président du conseil de surveillance de PSA, NDLR) s'oppose au projet soutenu par son cousin Robert Peugeot, président de FFP, le holding patrimonial de la famille, Philippe Varin, l'actuel président du directoire, l'Etat et le constructeur chinois Dongfeng", écrit le quotidien.

"Le camp le plus large, celui de Robert Peugeot, favorise une augmentation de capital soutenue par l'Etat et le chinois Dongfeng. Mais les termes financiers du montage en discussion n'ont plus rien à voir avec ceux d'il y a trois mois encore. La bonne tenue des marchés actions et la reprise timide de la croissance européenne ont changé la donne", ajoute le journal.

Une source proche du dossier a confirmé la tenue d'une réunion du conseil de surveillance de PSA dimanche en fin de journée, se refusant à tout commentaire sur son ordre du jour.

"Elle s'inscrit dans le cadre des rencontres régulières du conseil de surveillance de PSA", a déclaré cette source.

Selon Le Monde, les banques Rothschild et Morgan Stanley, conseils de PSA, estiment que l'entreprise est capable de placer sur le marché entre 1,5 milliard et deux milliards d'euros de nouvelles actions PSA.

Dans un tel scénario, les parts de l'Etat et de Dongfeng seraient moins élevées qu'initialement prévu et la famille Peugeot pourrait conserver une participation égale à celle de l'Etat et de Dongfeng (12% à 15% du capital chacun) alors qu'un autre projet prévoyait notamment de ramener la participation de la famille Peugeot de 25% à environ 8%.

Thierry Peugeot, poursuit Le Monde, a rejeté cette possibilité et milite pour une augmentation de capital auprès du public pour conserver l'influence de la famille.

Un porte-parole de PSA s'est refusé à tout commentaire sur le fond de l'article du Monde.

"Nous avons confirmé en décembre que nous discutions avec Dongfeng et d'autres partenaires d'un projet industriel et commercial. Ces discussions progressent", a-t-il simplement dit.

Carlos Tavares, ancien numéro deux de Renault récemment appelé à remplacer Philippe Varin, "se garde bien de prendre position", écrit Le Monde qui cite une source proche du dossier.

Matthias Blamont, avec Gilles Guillaume et Dominique Rodriguez, édité par Matthieu Protard

Mes listes

valeur

dernier

var.

109.661 -0.04%
4.355 +0.81%
0 0.00%
1.065 +3.90%
29.5 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.