Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deutsche Börse vise 1/4 de la compensation en euros post-Brexit

Reuters 21/02/2018 à 15:44
    * Deutsche Bank va passer en revue ses coûts et sa stratégie 
    * Présentera ses projets fin mai 
    * Croissance attendue dans les données et la compensation en 
euros 
    * Table sur 70 mlns de revenu supplémentaire de la 
compensation 
 
 (Actualisé avec information sur l'activité de compensation en 
euros et nouvelles déclarations du président du directoire) 
    par Tom Sims 
    FRANCFORT, 21 février (Reuters) - Deutsche Börse  DB1Gn.DE  
a pour objectif de ravir à Londres un quart du marché lucratif 
de la compensation en euros après la sortie du Royaume-Uni de 
l'Union européenne, a déclaré mercredi le nouveau président du 
directoire de l'opérateur de marchés. 
    Theodor Weimar a également annoncé qu'il passerait en revue 
les coûts et la stratégie de l'opérateur de la Bourse de 
Francfort et qu'il donnerait des précisions à ce sujet fin mai.  
    Le groupe allemand, qui dispose d'une trésorerie de 1,3 
milliard d'euros, pourrait également prévoir des acquisitions, 
mais il n'ambitionne aucun changement "révolutionnaire", a-t-il 
ajouté. 
    Ces déclarations, faites lors d'une conférence sur les 
résultats annuels du groupe, sont les plus précises à ce jour 
concernant la stratégie du président du directoire depuis son 
arrivée au début de l'année.  
    Theodor Weimer veut tirer un trait sur un passé marqué par 
une affaire de délit d'initié, par une tentative d'alliance 
avortée avec la Bourse de Londres  LSE.L  et par un 
avertissement sur les résultats.       
    "Je ferai tout mon possible pour que 2018 soit l'année du 
renouveau", a-t-il résumé. 
    "L'avenir sera dessiné en 2018 et nous avons une occasion 
unique d'offrir une alternative à Londres", a-t-il dit. "Il faut 
une deuxième société de compensation en euros pour l'Europe, qui 
soit au sein de l'Union européenne à 27: ici à Francfort." 
    Les opérations de compensation sur les dérivés libellés en 
euros sont actuellement traitées pour l'essentiel par LCH, une 
filiale de London Stock Exchange Group  LSE.L . Mais la 
Commission européenne a fait savoir qu'elle souhaitait que cette 
activité reste au sein de l'UE, ce qui menace l'emploi à Londres 
et sa place de premier centre financier d'Europe.   
    Une chambre de compensation est un intermédiaire qui assure 
la parfaite exécution d'une transaction entre deux parties. 
    L'an dernier, Deutsche Börse a mis en place un dispositif de 
partage de profits sur ses activités de compensation des swaps 
de taux, une initiative destinée à détourner une partie de cette 
activité largement dominée par le LSE.   
    Theodor Weimer a fait savoir qu'il avait signé des accords 
avec un nombre allant jusqu'à 25 banques et que Deutsche Börse 
était bien placé pour prendre, dans les années à venir, 25% de 
ce marché qui porte sur 1.000 milliards d'euros par jour. 
    Selon l'opérateur boursier, ce marché pourrait lui rapporter 
70 millions d'euros de revenus supplémentaires par an. 
    Son activité de compensation des swaps de taux d'intérêt a 
été multipliée par sept depuis un an, à 35 milliards d'euros. 
    Outre la compensation, le nouveau président du directoire à 
dit que Deutsche Börse avait un potentiel de croissance dans la 
diffusion de données et à travers d'éventuelles acquisitions.    
    "Je distingue bien des opportunités de croissance pour 
nous", a dit Theodor Weimer, mettant en avant une "occasion 
unique de créer une alternative crédible à Londres." 
    "Croître par acquisitions est un passage obligé de notre 
secteur d'activité car faire de la gérance boursière est une 
question d'échelle; la taille est primordiale pour réussir", 
a-t-il ajouté. 
    Deutsche Börse a publié mardi soir un bénéfice net du 
quatrième trimestre meilleur que prévu et a dit prévoir une 
nouvelle progression de ses résultats cette année.   
    L'action gagne 1,81% en Bourse de Francfort vers 14h50 GMT. 
 
 (Tom Sims, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le 
service français) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.